Fabien nous parle de son expérience en développement web chez Sport Heroes

Publié le 09 février 2021

Temps de lecture 8 minutes

Bonjour Fabien, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Hello ! Je suis un ancien Wilder de 2019 basé à Reims. Je n’étais plus épanoui dans mon boulot précédent, et la Wild Code School m’a donné l’opportunité de faire un travail que j’aime. Passionné de sport, j’ai à présent la chance de pouvoir travailler dans une entreprise qui œuvre dans ce domaine. Et pouvoir courir avec ses collègues, c’est cool. :)

Quel a été ton parcours avant ta formation à la Wild Code School de Reims ? Pourquoi as-tu choisi de suivre cette formation ?

Avant de me lancer dans cette formation, j’ai travaillé pendant 5 ans en tant qu’infographiste. J’avais fait 3 ans d’études à Namur pour acquérir les compétences nécessaires. Mais il s’avère que le marché est vraiment bouché, et l’entreprise dans laquelle j’étais n’avait vraiment pas la même vision du graphisme que moi et je me sentais bridé.

À côté de ça, je faisais donc quelques projets persos ou pour des associations, que ça soit purement graphique ou parfois le combo webdesign/developement. J’ai eu la chance d’avoir quelques bases pendant ma formation d’infographiste, et grâce à quelques tutoriels sur internet je parvenais à m’en sortir. Mais je ne me sentais pas légitime sur le marché du travail.

C’est là que la Wild Code School est intervenue. D’une part, mes connaissances n'étaient plus trop à jour, elles fonctionnaient mais d’autres langages avaient émergé depuis. Mais je n’avais également aucune idée des outils de développement qui étaient utilisés en entreprise. Je pense à git notamment, qui en fera peut être souffrir certains au début, mais qui est presque actuellement indispensable en entreprise pour être crédible.

Le fait que la formation passe beaucoup par la pratique était très important pour moi, je pense que c’est de cette façon que l’on assimile le mieux. Entre ça et les gros projets, j’ai trouvé qu’on était vraiment dans des conditions très proches d’une entreprise. Si l’on ajoute toute la partie plus organisationnelle comme les daylies et la méthode SCRUM en général, on est très proche d’une startup. Je n’ai donc pas été dépaysé au moment de rejoindre mon lieu de stage.

À la suite de ta formation, tu es devenu développeur chez Sport Heroes, peux-tu nous expliquer ce que propose l'entreprise ?

Sport Heroes édite un produit SaaS dont le but général est de motiver des gens à faire du sport (et les rendre heureux !). Ce produit peut être utilisé dans plusieurs contextes :

  • En B2C en marque propre (historiquement nos premières communautés, avec Running Heroes, Cycling Heroes et Swimming Heroes)
  • En B2B (United Heroes, une solution de corporate wellness qui engage les collaborateurs autour de la marque employeur)
  • En marque blanche (pour des marques déjà fortes voulant capitaliser sur leur image en créant et animant une communauté de sportifs, comme cela peut être le cas pour IRONMAN Virtual Club ou le Club Paris 2024).

Pour ce faire, on travaille avec différents providers (montres connectées, applications de tracking). Grâce à cela, on va pouvoir (avec l’accord de l’utilisateur bien évidemment), savoir lorsqu’il aura fait une activité et avoir cette information dans l’application. Chaque activité est traitée côté backend et interagit avec différents micro-services pour mettre à jour différents écrans. Ainsi, une activité peut mettre à jour à la fois un challenge, comme un classement ou le profil d’un utilisateur.

Tout ça, c’est le cœur du système. Et grâce à ces mécaniques, on peut décliner en différents sites web ou applications. On peut activer telles ou telles fonctionnalités et renouveler l’expérience en fonction des besoins du client ou de l’utilisateur. Ainsi, certaines plateformes vont avoir besoin d’un écran de classement. Pour d’autres, on va plutôt vouloir un écran de récompenses, ou encore activer une fonctionnalité de tracking des pas de l’utilisateur.

Le code est disponible pour chacune des applications, mais on peut assez rapidement activer ou désactiver un élément.

Quels sont vos enjeux ? Quels objectifs pour l'avenir ?

Promouvoir le sport et le bien-être en entreprise est un des enjeux phares. On va également chercher à développer nos communautés plus grand publics pour toucher le plus grand nombre, et ainsi accompagner les utilisateurs dans leur pratique sportive en les motivant, les défiant et parfois en les récompensant. :)

Quel est ton rôle en particulier ?

De mon côté, j’ai intégré la team “app”. Je travaille donc en majorité en react-native. Une grande partie de mon travail consiste à retranscrire un besoin en code, qu’il soit visuel ou plus fonctionnel. Mais il n’y a pas que du code à écrire. Vu que l’on est en équipe, il faut penser à la communication, commenter et documenter son code pour qu’il soit accessible à d’autres personnes. Il faut aussi surveiller les rapports d’erreurs pour pouvoir rapidement corriger les erreurs.

J’aime aussi apporter un regard graphique de par ma précédente expérience professionnelle.

La particularité, mais aussi la complexité de la partie app, c’est aussi tout ce qui est natif. En effet, nos applications sont déclinées sous Android et iOS. Et pour pouvoir les distribuer, il faut donc agir sur les fichiers propres à ces systèmes.

Peux-tu nous décrire ton environnement de travail ? Comment est composée ton équipe ?

À Paris, l’environnement de travail était très agréable. Nous étions dans un openspace, regroupés par BU (business unit). Plusieurs salles de réunions, un coin détente avec table de paper-pong, canapés, machines à café..

Nous sommes environ 70 personnes dans l’entreprise, mais l’équipe Tech/Produit dont je fais partie est autour de la vingtaine de membres. Elle est divisée en plusieurs spécialités. Le backend pour recevoir/traiter les données et les dispatcher dans chaque micro-services, le front-web et le front-app qui vont afficher ces informations, la partie Produit qui va réfléchir aux nouvelles fonctionnalités, créer les tickets et communiquer les améliorations au autres membres de l’entreprise, et enfin la partie Support qui va gérer les retours d’utilisateurs, créer des tickets de bugs etc.

Vu que cela fait encore beaucoup de personnes, nous sommes regroupés en 2 squads et chaque squad avance sur ses sujets en parallèle. Dans chacune, on va retrouver un chef de projet qui va piloter l’ensemble, au moins un développeur back pour s’occuper du moteur, et ensuite des devs app ou web qui vont travailler ensemble sur la carrosserie. ;)

Avec quelles technologies as-tu l'occasion de coder ?

Je code donc principalement en react-native, pour certains besoins cela se fera en Typescript. On a également des tests à écrire, cela se fait avec Jest.

Parfois, il faut aller jeter un œil en base de données, donc des connaissances en MongoDB sont nécessaires.

De même pour tout ce qui est natif, il faut réussir à lire le code écrit en Swift (iOS) ou Java (Android).

Parmi ce que tu as appris à la Wild Code School, qu'est-ce qui t'a le plus servi par la suite ?

Bien évidemment tout l’aspect technique autour de React a été très important. Mais d’un point de vue professionnel, je dirais que c’est vraiment cet aspect condition d’entreprise qui m’a le plus apporté. La connaissance s’acquiert au fil du temps, et il faut sans cesse se renouveler, mais c’est important je pense d’être à l’aise en entreprise avec toutes les interactions que ça implique.

Pour en revenir à toi, comment vois-tu évoluer ta carrière ?

C’est encore assez tôt pour moi pour penser évolution. Pour le moment, je continue d’engranger un maximum d’expériences. SportHeroes permet certaines évolutions en interne, à voir le moment venu et en fonction des envies ce qu’il sera possible de faire. Il y a déjà eu des exemples d’évolution de développeurs vers une casquette plus chef de projet ou manager.

Merci pour toutes tes réponses, est-ce que tu as un dernier petit mot pour les Wilders ?

Stay Wild ! ;) Le chemin est parfois compliqué, mais au final c’est vraiment un métier passionnant qui permet de travailler dans des domaines différents. En permanence en train d’évoluer, c’est vraiment stimulant et gratifiant !


Pour en savoir plus sur la formation de Développeur Web suivie par Fabien, c'est par ici  !