De la restauration au développement web : Paul-Emmanuel choisit la tech comme levier pour un projet entrepreneurial

Publié le 20 juillet 2021

Temps de lecture 6 minutes

Actuellement élève de la formation Développeur web à la Wild Code School de Paris, Paul-Emmanuel s’est tourné vers ce métier tech pour mener à bien son projet entrepreneurial. On vous a concocté une interview dédiée pour que vous découvriez son parcours !


Anciennement directeur de restaurant, Paul-Emmanuel nous éclaire sur son parcours


Bonjour Paul-Emmanuel ! Peux-tu te présenter en quelques mots ? Quel a été ton parcours avant de rejoindre la Wild Code School ?

            

Après mes études, j’ai travaillé durant quelques années dans la restauration rapide. J’ai pu évoluer successivement du poste de collaborateur à celui de responsable de service, de directeur adjoint et enfin de directeur de restaurant. En 2017, j’ai décidé de me lancer dans l'entreprenariat et j’ai créé avec mon associée une enseigne de restauration rapide 100% biologique. Notre objectif était de créer une chaîne. Après l’ouverture de notre premier point de vente en 2017, nous avons décidé d’arrêter l’aventure début 2020 pour diverses raisons.


Pourquoi as-tu décidé de te reconvertir dans le numérique après avoir travaillé dans le secteur de la restauration ?

               

Le déclic est certainement venu du premier confinement lié à la covid. J’ai toujours été attiré par le digital et les nouvelles technologies, mais je n’avais jamais pris le temps de m’y mettre. Durant le confinement, j’ai pris le temps d’y réfléchir et j’ai commencé à suivre des petites formations en ligne. J’avais également une idée entrepreneuriale liée à mon expérience dans la restauration.


La restauration et le tournant du numérique : quésaco ?


Selon toi, le tournant du numérique est-il assez pris en compte par le secteur de la restauration ? Si oui, quels sont les enjeux que tu as pu identifier ?

               

Le secteur de la restauration en France est très vaste et varié. Depuis une dizaine d’années et grâce en partie aux émissions culinaires, c’est un secteur qui est devenu beaucoup plus sexy et qui attire des profils différents, plus formés… Ainsi, beaucoup de startups se sont développées autour de ce secteur et proposent des services digitaux qui le révolutionnent, apportant des idées originales. C’est super, mais cela pose aussi des enjeux importants et qui ne concernent pas que la restauration. On peut par exemple pointer le statut social des livreurs de repas. Un autre enjeu important, selon moi, est celui de la formation. Avec le digital, les métiers vont changer beaucoup plus rapidement et il va falloir former et accompagner le personnel de ce secteur afin qu’il ne se retrouve pas sur la touche.


Le développement web à la Wild Code School


Revenons à toi ! Tu es actuellement en formation Développeur web sur notre campus parisien. Comment vis-tu ton dernier mois de formation ?

        

Je suis très content et je le vis très bien. Nous sommes en train de terminer notre “projet client” qui consiste à développer le site vitrine accompagné d’une section administrateur pour un Ophtalmologue spécialiste de certaines maladies. Coder pour un projet “réel”, qui sera déployé et utilisé quotidiennement par le porteur de projet, est très intéressant. Le fait de pouvoir mettre en pratique ce que nous avons appris durant la formation sur un projet aussi large est une excellente manière de terminer celle-ci.



Qu’est-ce qui te plaît le plus à la Wild ?

    

Je crois que c’est la pédagogie. À l’université, je n’étais pas un très bon étudiant et je m’ennuyais souvent. Plus tard, je me suis rendu compte que ce n’est pas moi qui était moyen mais juste la pédagogie et le système qui ne me correspondaient pas vraiment. Le système de quêtes qui précède les cours et les live coding, mais également l’entraide et les explications entre Wilders sont vraiment des moyens d’apprentissage qui me conviennent très bien. Par ailleurs, l’ambiance qui règne au sein de la promo est vraiment bonne et du coup c’est super sympa et motivant de venir dès le matin sur le campus.


Comment vois-tu évoluer ta carrière à la suite de ta formation à la Wild Code School ?    

Je suis actuellement en processus auprès de plusieurs entreprises pour effectuer un stage de développeur, mais aussi au sein de la Wild où j’ai postulé pour un poste de teaching assistant pour la prochaine session. Ce serait pour moi l’occasion de pouvoir consolider mes connaissances en aidant à mon tour les futurs Wilders tout en continuant à travailler sur mes projets personnels.


Entreprendre, c’est oser sauter dans le grand bain


Tu as un projet entrepreneurial bien précis après ta formation, peux-tu nous en dire un peu plus ?

               

J’ai un projet d’application et je travaille sur la première version afin de pouvoir essayer de la présenter/pitcher et trouver les entreprises partenaires et le financement nécessaire à son développement.


Vas-tu utiliser cette double casquette restauration / développement web pour ce projet ?

            

Mon projet d’application est né durant mon expérience entrepreneuriale, donc il y a bien sûr un lien avec le secteur de la restauration mais pas que… Je voudrais apporter une solution globale et adaptable à tous les secteurs afin d’aider les entrepreneurs et entreprises dans un domaine particulier. Si elle voit le jour, je pense qu’on commencera par le secteur de la restauration que je connais bien, avant de nous lancer sur d’autres secteurs.


Quel(s) conseil(s) donnerais-tu à ceux qui souhaitent se reconvertir dans le développement web ?

               

Juste de le faire. Je ne crois pas qu’il y ait de recette miracle pour une reconversion. Chacun à sa motivation, son expérience, sa manière de faire. Ce que je sais, c’est que le présent est digital et que le futur le sera très certainement. Le développement est une porte d’entrée accessible dans le monde du digital. 


Merci pour toutes ces réponses ! Aurais-tu un dernier mot pour les Wilders ?


Le dernier mot est juste de profiter de la formation et de tout ce qu’elle peut vous apporter. Plus globalement ce serait de ne pas avoir peur d’entreprendre, de présenter ses idées aux autres et de surtout de ne pas avoir peur de l’échec parce qu'en matière de formation ou d’entreprenariat, je pense que l’échec n'existe pas vraiment. Quoi qu’il arrive, on en ressort toujours en ayant appris quelque chose, en voyant les choses d’une autre manière, en ayant créé de nouvelles relations… Bref, on en ressort toujours gagnant.


Pour aller plus loin 


Vous vous demandez si le développement web est fait pour vous ? Testez notre cours prépa Développeur web et découvrez les bases de ce métier tout en vous amusant !


Et on a d’autres ressources à vous partager :