Qui sont les experts qui interviennent à la Wild Code School ? Zoom sur Victor Castro-Cinta

Publié le 28 juin 2021

Temps de lecture 6 minutes

Chaque semaine, la Wild Code School accueille des experts qui interviennent sur un sujet bien précis sur le numérique. L’objectif de ces interventions est d’enrichir la culture générale de nos futurs développeurs mais pas que ! Dans cet article, découvrez le portrait de Victor Castro-Cinta, Lead Tech au centre de services d'Inetum Orléans.


Lead Tech à Inetum, a le plaisir d'intervenir auprès des élèves de la Wild Code School


Bonjour Victor, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? Quel est votre parcours ?


Bonjour, aujourd'hui j'occupe une place de Lead technique au centre de services d'Inetum Orléans, principalement sur les sujets autour de l'écosystème JavaScript au sens large (TypeScript, webpack, VueJS, Angular...), API REST et Symfony.


J'ai découvert la programmation lorsque j'étais encore au lycée et je n'ai jamais arrêté depuis ! Après mon Bac, j'ai intégré l'école 42 de Paris, dans laquelle j'ai suivi mon cursus pendant 2 ans avant d'arriver chez Inetum au début de 2018.


Aujourd'hui, en plus de mon poste chez Inetum, j'ai le plaisir d'animer des webinaires et des formations pour OpenClassrooms, mais aussi d'intervenir à la Wild Code School d'Orléans !


Qu’est-ce qui vous a donné envie d’apprendre à coder ?


Assez par hasard, je suis tombé sur un cours en ligne pour apprendre le HTML et le CSS. J'ai assez vite compris l'étendue de l'univers qui se présentait devant moi et j'ai tout de suite eu envie de savoir faire plus, j'ai alors commencé à apprendre le PHP qui aujourd'hui est, selon moi, un des meilleurs langages pour faire le premier pas dans la programmation web.


Focus sur Inetum : culture, valeurs, collaborateurs, clients, recrutement…


Qu'est-ce que Inetum ? Et comment décririez-vous la culture et les valeurs de votre entreprise ?


Inetum est une ESN (entreprise au service du numérique) multinationale d'origine française. Les valeurs que j'y retrouve sont principalement l'ambition, l'innovation, l'esprit d'équipe et la liberté.


Vous travaillez avec quel type de clients ?


Chez Inetum j'ai travaillé avec tous types de clients : de grosses sociétés à plusieurs millions d'euros de chiffre d'affaires aux PME de moins de 10 salariés, en passant par des établissements publics de l'État.


Cette diversité dans nos clients se reflète dans nos projets, ce qui est, à mon sens, un moteur pour les développeurs !


Qui compose votre équipe ? Qu'est-ce que vous recherchez chez vos collaborateurs ?


Les collègues avec qui j'ai l'habitude de travailler ne sont pas que des développeurs ! En effet, les équipes peuvent aussi se composer de directeurs de projets, chefs de projets, intégrateurs ou encore de développeurs avec des missions plus spécifiques, comme des architectes logiciels ou des tech leads.


Globalement, et au risque de paraître un peu cliché, je pense que ce que l'on recherche le plus c'est le côté humain car ce facteur est vecteur d'autres avantages pour le groupe, comme une meilleure synergie et donc une meilleure productivité.


Évidemment, le parcours, les technos et les envies des collaborateurs sont observés, car ne pas en prendre compte est un frein pour la synergie du groupe.


Quels sont vos process de recrutement ?


Notre process de recrutement est composé de 3 étapes, parfois 4 :

  • Un premier entretien RH, le but est d'abord de savoir si le candidat convient à notre besoin et si notre offre est capable de répondre à ses recherches.
  • Un test technique en ligne, sous forme de plusieurs questions rapides.
  • Un entretien technique avec un tech lead, dans lequel on peut éventuellement revenir sur les réponses du test. L'idée est de qualifier le potentiel du candidat plutôt que les réponses qu'il a pu donner dans une situation éventuellement stressante.
  • Parfois, un entretien avec l'un de nos commerciaux et le client chez qui le candidat peut être placé.

Une fois chez vous, comment accompagnez-vous vos nouveaux collaborateurs ?


Chaque collaborateur est d'abord accueilli par les autres autour d'un petit déjeuner, c'est l'occasion de faire connaissance de manière un peu plus informelle et de fluidifier les futurs échanges.


Ensuite, suivant le type de mission sur laquelle le nouveau collaborateur arrive et son niveau de séniorité, un transfert de compétences et/ou un "backupage" sont mis en place.


Retour sur les interventions de Victor à la Wild Code School


Vous intervenez ponctuellement auprès des élèves de la Wild Code School Orléans, pouvez-vous dire à nos lecteurs en quoi cela consiste ? Ce que ça apporte à ces nouveaux développeurs ?


Mes interventions consistent d'abord à présenter un sujet de la vie de développeur qui me passionne et que je trouve intéressant à partager. Les étudiants de la Wild Code School sont un public auprès duquel j'aime intervenir, l'atmosphère qui s'en dégage est un moteur et c'est à chaque fois une expérience de partage.


Aussi je dois avouer qu'une de mes parties préférées est après la présentation elle-même, quand les élèves retournent à leurs projets, j'ai l'habitude de faire un tour des groupes et d'échanger avec les élèves sur ce qu'ils sont en train de faire, leurs blocages, leurs réflexions...


Et enfin, comment avez-vous découvert la Wild Code School ?


Au départ, dans la presse, à l'ouverture du campus d'Orléans. Mais j'ai vraiment plongé dedans il y a environ 2 ans, car j'ai été invité, avec d'autres collègues d'Inetum, à participer au jury d'un des hackathons qui s'y déroulait.


Quel message souhaitez-vous faire passer à nos Wilders ?


Le métier de développeur, c'est d'abord une histoire de passion. Les développeurs sont les nouveaux artisans et un métier d'artisanat fonctionne par la flamme qui anime les talentueux qui le pratiquent.


Faites ce métier parce que vous l'aimez, nous avons aujourd'hui la chance de pouvoir l'exercer sous plein de formes et il y en a au moins une qui convient à chacun d'entre nous : en ESN, en startup, en indépendant, chez un "client final", en éditeur de logiciels, dans l'aéronautique, l'immobilier, le bancaire, le médical... les possibilités sont quasi-infinies !


Pourquoi intervenir sur ce sujet ?


Un développeur qui travaille dans un milieu qui l'intéresse et un écosystème où il se sent bien sera forcément beaucoup plus productif et qualitatif, c'est un énorme avantage pour son entreprise mais surtout pour lui : le travail bien fait est la meilleure des récompenses !


Le développement web vous intéresse et vous souhaitez découvrir ce vaste univers ? On vous donne rendez-vous sur notre cours prépa Développeur web ! Et pour aller plus en profondeur, rejoignez l'une de nos formations en développement web :