QuickMS : la data au service de la gestion des ressources humaines

Publié le 10 mai 2021

Temps de lecture 7 minutes

De nos jours, la data est un secteur porteur qui recrute de plus en plus. Nous avons eu l’occasion d’échanger avec Sabine Ferrero, Responsable administrative et RH, et Nicolas Senez, Responsable de l’expérience client chez QuickMS, au sujet de la data et des ressources humaines. On vous en dit plus dans cette interview croisée !

L’importance de la data au sein de QuickMS

Bonjour Sabine et Nicolas, pourriez-vous nous présenter QuickMS en quelques mots ainsi que vos postes respectifs ?

QuickMS est une start-up créée en avril 2018 par Emmanuel Bocquet et Christophe Aubry Le Comte, et par la société de conseil RH Erebus pour laquelle Christophe travaillait à l'époque. QuickMS a pour objectif de faciliter la vie des responsables de paie et des responsables RH dans leurs déclarations et le suivi de la masse salariale. L’outil QuickMS intègre des fichiers DSN (déclarations sociales nominatives) et ressort de façon quasi instantanée les indicateurs sous forme de tableau de bord (ex : absentéisme, suivi des effectifs, taux de turn over, index d'égalité salariale, etc).

De 4 salariés en septembre 2019, l’entreprise est passée aujourd’hui à 35 salariés (prévus en juin 2021), et une 2e vague de recrutement est prévue pour le second semestre 2021.
 
Sabine : Je suis arrivée début 2020 chez QuickMS, au départ pour faire de la rédaction de contenu RH. J’ai rapidement pris la responsabilité du service marketing puis j'ai récupéré la partie finance, la partie ressources humaines avec la partie paie.  Aujourd'hui je m'occupe uniquement de la partie finance et ressources humaines.  
 
Nicolas : Je suis responsable de l'expérience client ; je me charge notamment du support client, équipe dans laquelle se trouvent les data analysts. Je viens du monde des Telecom, j'ai fait une reconversion professionnelle et je suis arrivé chez QuickMS fin mars 2019 pour travailler sur le site vitrine. Nous étions peu nombreux et j'ai été amené à travailler sur diverses missions.

Quel rôle tient l'analyse de données au sein de votre structure et quelles sont les missions de vos data analysts ?

Notre travail consiste à récupérer les données issues des DSN et à les déverser dans diverses bases de données. Nous avons de multiples tables : l'une d’elle représente les données des bulletins de salaire pour chaque salarié. Cette table comporte plusieurs millions de lignes, et notre rôle est de s'assurer de la cohérence des données. Nous développons aussi de nouveaux indicateurs à la demande de nos clients.
 
En dehors des périodes de rush, nous nous penchons aussi sur du développement d'indicateurs et de l'audit de l'existant, entre autres.
 

Travailler chez QuickMS : Compétences requises, télétravail, besoins en recrutement…

Quelles sont les compétences, techniques mais aussi en termes de soft skills, que vous attendez d'un data analyst ?

Nous travaillons essentiellement en MySQL. S’il faut donc une certaine appétence pour le langage SQL, il n’est pas nécessaire de le maîtriser à la perfection : nous accompagnons en interne la montée en compétences des stagiaires.

Nous allons plus nous attacher à leur personnalité qu'aux compétences, car nous avons conscience de la spécificité de notre domaine.  
 
Avant tout, nous cherchons des personnes ouvertes, capables de s’adapter, de travailler en équipe, et ayant un bon relationnel : nous sommes en contact avec nos utilisateurs qui peuvent aussi bien nous poser des questions d’utilisation que des questions plus techniques sur le développement ou la correction de données ou d'indicateurs.
 
Nous attendons également des personnes que nous recrutons qu’elles soient débrouillardes sur les systèmes informatiques et capables de travailler à distance, car depuis un an, nous travaillons à 100% en télétravail.
 

Comment se met en place ce télétravail au sein de QuickMS ?

Nous avons mis en place une charte télétravail consultable par tous sur notre site internet.
 
Le télétravail nous permet de recruter des stagiaires, alternants et salariés sur l'ensemble du territoire national, et même en Europe. C'est ce type de fonctionnement qui permet d'intégrer des talents de partout sans avoir à déraciner des familles entières ou à changer complètement de vie pour aller chercher un travail qui peut être le plus beau du monde mais qui ne reste qu'un travail.
 
Chaque nouvelle recrue bénéficie d'un onboarding salarié ; il/elle reçoit à domicile son matériel avant son premier jour, ainsi que le planning des deux premières semaines. Tout est complètement dématérialisé, y compris sur la partie ressources humaines. Les formalités administratives se font par signature électronique.
 
Nous faisons tous les matins un point d’équipe à 9h30, deux créneaux dans la journée sont dédiés aux cafés virtuels et nous communiquons toute la journée via Teams si nécessaire.
 
Quatre fois par an, nous faisons une réunion en présentiel à Marseille : descriptif des activités en cours et de la vision à venir, teambuilding et remise de cadeaux de bienvenue aux nouveaux… Les gens restent chez nous, car il y a une bonne ambiance et nous savons bien les accueillir. Les évolutions en termes de formation et de responsabilités sur les postes font également partie de notre état d’esprit.
 

Comment s'annoncent vos besoins en recrutement en data pour 2021 ?

Nous prévoyons une deuxième vague de recrutement pour le second semestre. Elle va concerner tous les services. Au sein de l'équipe support, nous prévoyons de recruter des data analysts en stage, avec pour objectif de les accompagner dans leur montée en compétence puis de les pérenniser via un CDI. Côté développeurs web, nous n’avons pas encore de visibilité sur nos besoins à venir.
 

Une fois data analyst chez QuickMS, quelles sont les évolutions possibles ?

Nous avons vocation à grandir, il sera donc possible d’évoluer aussi bien dans l'encadrement que côté développement si la personne a des envies et des compétences dans le domaine. Chez QuickMS, rien n'est figé et on peut évoluer au gré de ses envies. Nous prévoyons aussi de sortir de nouveaux produits en co-construction avec nos utilisateurs, il y aura donc de nouveaux challenges à relever.
 

QuickMS et la Wild Code School

Quelles sont les relations entre QuickMS et la Wild Code School ?

Nous collaborons avec la Wild Code School depuis maintenant un an. Nous avons participé à plusieurs job datings, et avons recruté 3 Wilders en stage, dont deux sont maintenant en CDI.
 

Nous sommes très contents des candidats qui nous sont proposés : la sélection est faite en accord avec nos besoins et de façon judicieuse.
 
Nous apprécions aussi que la Wild s'adapte aux actualités du moment et que les job datings se fassent en visio. En bref, nous apprécions la façon de travailler de la Wild Code School !

 
Merci à Sabine Ferrero, Responsable administrative et RH et à Nicolas Senez, Responsable de l’expérience client chez QuickMS.
 
Cliquez sur les liens ci-dessous si vous souhaitez…