Startups Web Summit  notre sélection.png

Startups Web Summit : notre sélection #Wild

Publié le 20 novembre 2017

Temps de lecture 6 minutes

60 000 visiteurs venant de 170 pays, 1200 speakers et plus de 2000 startups réunis au même endroit ? C’était le Web Summit cette année. Pour que vous puissiez vous y retrouver dans toutes ces innovations, nous avons sélectionné 5 startups, françaises, prometteuses. Nos critères : des entreprises innovantes dans lesquelles nous pensons que nos élèves, apprentis développeurs, auraient envie de travailler.

ALLVIBES

Allvibes est une application d’avis clients en vidéos. Leur slogan : « le bouche à oreille, les yeux en plus ». Et c’est aussi l’histoire de passionnés de code. Car les fondateurs, Carole Danancher (CEO) et Quentin Bijoux (CTO) se sont rencontrés pendant une formation de code informatique. Carole était collaboratrice dans de grandes maisons de luxe. Passionnée de food et voyages, elle pitche l’idée de cette application qui séduit immédiatement Quentin, qui était quant à lui à la tête d’une autre startup dans le milieu de la R&D. Ils lancent alors avec Quentin Roquigny (CFO) et Sofiane Daddou (CPO) Allvibes : la première application qui diffuse « le bouche à oreille, les yeux en plus ». All Vibes rassemble une « communauté de passionnés qui partage ses avis de consommateurs sur l’univers de la food, du voyage et du lifestyle, en format vidéo, preuve à l’appui ».

Startups Web Summit_image 1

Pourquoi est-ce intéressant ?

Aujourd’hui, 9 personnes sur 10 regardent des avis en ligne avant de réserver un restaurant ou un hôtel. Et plus d’1 milliard d’heures de vidéos sont visionnées chaque jour par les internautes (sur YouTube). Allvibes propose un service à la fois innovant et pratique. L’application intègre un module de géolocalisation : tous les avis (aussi appelés vibes) sont donc vérifiés et authentiques. Et la vidéo permet de jouer sur les sens et de montrer une atmosphère (lumières, bruits, ambiance…) que l’on ne va pas forcément retrouver dans un avis écrit. L’application compte aujourd’hui des vibes dans plus de 35 pays. À Paris, on trouve des avis vidéos tous les 300 mètres.

Startups Web Summit_image 2

Carole Danacher, CEO, et Quentin Bijoux, CTO, au Web Summit

ARCHIBALD

Archibald est un chatbot qui permet d’avoir la meilleure recommandation de vin, généralement pour trouver un accord met-vin adapté mais aussi selon l’occasion d’utilisation. Ce chatbot est disponible sur messenger. Une fois la recommandation faite, l’internaute peut se faire livrer le vin ou aller le chercher en magasin. Mais attention, Archibald est un sommelier virtuel et non un vendeur. Les connaissances de cet œnologue de poche sont basées sur celles de vrais sommeliers. Il est aussi possible de l'interroger pour avoir des informations sur une région ou sur des cépages.

Derrière ce sommelier virtuel on trouve Xavier Galezowski, co-fondateur et CEO d’ArchiWine (la structure qui porte ArchiBald). Xavier était consultant puis Responsable Grands Comptes Vins et Spiritueux chez Ventes Privées.

Startups Web Summit_image 3

Pourquoi est-ce intéressant ?

Parce que les chatbots, c’est l’avenir! 80% des applications seront remplacées par des chatbots d’ici 2020* ! En plus d’ArchiBald, son produit BtoC, Archiwine développe d’autres idées et expériences en BtoB. C’est une entreprise à suivre. 

Startups Web Summit_image 4

Xavier Galezowski, co-fondateur et CEO d’ArchiWine, au Web Summit

GAME ODDITIES

Game Oddities est une plateforme qui analyse les émotions des internautes quand ils regardent une vidéo. Le service permet de traduire les retours des spectateurs des streams sur les plateformes d’e-sport, comme TwitchTV, en une métrique émotionnelle. Sur la base des réactions (likes, commentaires, comportement de visionnage etc.), ces métriques indiquent l’état du spectateur : s’il est enthousiasmé par le contenu qu’il est en train de visionner ou s’il s’ennuie par exemple. Cette technologie permet aux chaînes d’analyser la portée de leurs contenus et de les adapter.

Startups Web Summit_image 5

Pourquoi est-ce intéressant ?

Parce qu’avec la multitude de vidéos qui circulent aujourd’hui, on n’a pas le temps de tout regarder ! C’est primordial que les marques et les créateurs de contenus aient accès à des données fiables permettant d’ajuster leurs contenus et donc de proposer des vidéos plus adaptées aux besoins des utilisateurs.

Startups Web Summit_image 6

Cédric Derozier, CEO, et Arnaud Dussart, CEO, au WebSummit

MALT

Malt, (anciennement Hopwork), est une plateforme qui met en contact des freelances avec des entreprises. Créée fin 2013, la startup veut libérer le travail.  L’aventure est partie d’un besoin. Vincent Huguet, l’un des cofondateurs, travaillait dans le web, et à chaque fois qu’il avait des besoins en développement ou en graphisme, il ne trouvait pas facilement de talents à disposition. Jean-Baptiste Lemée et Hugo Lassiège, les deux autres co-fondateurs, ont aussi vécu cette difficulté et ont créé un collectif de freelances. Malt est alors née de cette volonté de « rendre plus simple et efficace le travail entre freelances et entreprises » tout en valorisant la la créativité et le savoir-faire des freelances.

Alexandre Ouy, Key Account Manager, au Web Summit

Pourquoi est-ce intéressant ?

Pour les entreprises, Malt rassemble une large communauté de freelances qualifiés qui, contrairement aux freelances offshore, connaissent bien la culture économique des villes ou pays où ils travaillent. La plateforme compte aujourd’hui 60 000 freelances et plus de 30 000 clients (dont 50% des entreprises du CAC40). Et pour les développeurs qui voudraient rejoindre l’aventure, Malt se décrit comme une entreprise libérée où le fonctionnement est horizontal et où il fait bon travailler. Par ailleurs, Malt est une startup en pleine croissance. En décembre 2016, elle a levé 5 millions d’euros. Et elle est actuellement en train de préparer son lancement à l’étranger.

L'équipe de Malt

L’équipe de Malt dans les locaux parisiens

LILLE DIGITAL SOLUTIONS / TEEPEE

Lille Digital Solutions est une startup du groupe VINCI Energie. Son produit phare : c’est Teepee. Cette application a été conçue pour des techniciens de maintenance (chauffagistes, couvreurs, plombiers etc.). Elle leur permet d’accéder, quand ils sont chez un client, à l’historique des pannes, commander du matériel, établir des bons d’intervention, faire signer les clients etc. En somme, elle leur permet de gérer à la fois l’aspect technique et l’aspect administratif de leur travail sur le terrain en toute simplicité.

C’est d’ailleurs un homme de terrain qui a conçu cette application. Thomas Monier, fondateur de Lille Digital Solutions, a créé Teepee quand il était responsable SAV. Il a remarqué les difficultés de gestion que rencontraient ses techniciens, frigoristes, à faire remonter les documents administratifs (bons d’intervention par exemple). Il a alors créé Teepee. L’application a tellement bien fonctionné qu’elle est devenue très demandée dans le groupe. C’est alors que Thomas Monier en a fait un produit commercial avec des versions adaptées à différents métiers de terrain (couvreurs, chauffagistes, plombiers etc.). Teepee compte aujourd’hui 450 utilisateurs et 44 versions.

Thomas Monier au Web Summit

Thomas Monier au Web Summit

Pourquoi est-ce intéressant ?

Teepee est un produit innovant et très utile : il améliore grandement les conditions de travail des techniciens sur le terrain.

C’était notre sélection de startups ! Pour en savoir plus sur le Web Summit, découvrez les sujets qui y ont été abordés ici ou encore apprenez-en plus sur l’intelligence artificielle par ici.