Travailler sans chaussures pour plus d’efficacité au travail wild code school chaussettes.png

Travailler sans chaussures pour plus d’égalité et d’efficacité au travail

Publié le 12 septembre 2017

Temps de lecture 5 minutes

Vous avez certainement entendu parler du dernier buzz de la rentrée : les chaussures de Melania Trump. En visite officielle auprès des victimes de l’ou­ra­gan Harvey, il a été jugé indécent par les médias et les internautes qu’elle porte des chaussures à talons. Cette anecdote peut paraître triviale, mais elle nous en dit long sur l’importance de l’habit et plus spécifiquement des chaussures dans la société.

Mais souvent, c’est le fait de ne pas porter des chaussures à talons hauts qui dérange ; comme le montre l’histoire de Nicola Thorpe, cette anglaise licenciée pour avoir refusé de porter des chaussures à talons ou encore le buzz créé par Sibeth Ndiaye, conseillère presse d’Emmanuel Macron, pour avoir porté des derbies et non des chaussures à talons lors de l’investiture du nouveau président.

Point commun des exemples cités ci-dessus ? Ce sont des femmes qui sont au coeur de la polémique pour avoir porté ou non des chaussures à talons. Et il existe une multitude d’exemples et de secteurs où le port de chaussures à talons pour les employées est obligatoire.

Les effets des chaussures à talons pour la santé

Outre une posture inconfortable, le port de chaussures à talons laisse des séquelles sur le corps. En effet, les femmes souffrent 4 fois plus de lésions aux pieds que les hommes. Ces problèmes de santé liés au port des talons hauts touchent les pieds, les genoux, les hanches voire la colonne vertébrale. Par ailleurs, travailler dans une posture inconfortable et fatigante a des conséquences sur l’efficacité au travail.

Alors, pourquoi les femmes continuent-elles à mettre des chaussures à talons ? Et toutes ne sont pas forcées de le faire ; au contraire, beaucoup de femmes assument le port des talons hauts.

Les chaussures à talons, symbole de glamour et de pouvoir

Les chaussures à talons sont aujourd’hui associées à la beauté et au pouvoir, comme le rappelle Cheek Magazine dans un article consacré à ce sujet : “Carrie Bradshaw courant après ses taxis new-yorkais sur des talons de douze. Beyoncé organisant une révolution féminine en stilettos dans Run the World (Girls). Rachida Dati reprenant le boulot en escarpins juste après son accouchement. Depuis une quinzaine d’années, le talon aiguille est devenu indissociable de la femme de pouvoir et de ses représentations.” Il est également associé au glamour et à la beauté fatale ; tous les mannequins défilent en chaussures à talons par exemple.

Une pratique discriminatoire et sexiste sur le lieu de travail

Malgré le manque de confort et les effets négatifs sur la santé, le port des chaussures à talons est exigé dans certains métiers. Il n’est ni discriminatoire ni illégal d’imposer un uniforme de travail. Le port de cette tenue obligatoire doit être justifié par la nature de la tâche à accomplir et doit être proportionné au but recherché. Cette obligation d’uniforme se justifie par des raisons légitimes de sécurité (comme sur les chantiers où les chaussures de protection sont obligatoires), d’hygiène (restaurants et cantines par exemple) ou lorsque le salarié est en contact avec la clientèle (hôtellerie, immobilier etc.). En revanche, exiger le port des talons hauts, inconfortables et mauvais pour la santé, est discriminatoire et sexiste car il crée une inégalité entre les femmes et les hommes. Comment faire pour supprimer ces inégalités ?

Quelle solution apporter ?

Bien évidemment, il faut arrêter d’imposer le port des chaussures à talons au travail. Mais une autre solution serait de travailler sans chaussures (dans les métiers de bureau) ! Travailler sans chaussures permet une réelle égalité entre tous les salariés. De plus, c’est une situation où l’on est tous confortables. Quand on arrive à la maison, on se met à l’aise et on enlève ses chaussures. Alors pourquoi ne pas se mettre complètement à l’aise au travail en enlevant ses chaussures ?

Travailler sans chaussures permet plus d’efficacité

Quand on est dans une posture confortable, on travaille efficacement. De plus, être sans chaussures libère tout le corps. On hésite moins à changer de posture par exemple et donc à ne pas rester statique et rigide. D’ailleurs, plusieurs organismes et textes sur le bien être au travail recommandent de faire des pauses et de bouger (marcher, monter ou descendre un escalier etc.) pour une meilleure santé physique et par conséquent une meilleure productivité. Et puis, avoir les pieds libres, pas confinés dans des chaussures fermées toute la journée, est tellement agréable.

Et les mauvaises odeurs dans tout ça ?

A la Wild Code School, élèves et salariés travaillent sans chaussures. Les visiteurs de l’école s’interrogent souvent sur les mauvaises odeurs. Ces dernières sont provoquées par la transpiration qui entraîne le développement de bactéries, de microbes et de champignons. Et la transpiration est le résultat du confinement du pied et des frottements avec les chaussettes et les chaussures. Si l’on ne garde pas ses chaussures toute la journée, cela signifie qu’on ne transpire pas de manière excessive et donc qu’on ne dégage pas de mauvaises odeurs.

Vous aussi, pour libérer vos pieds et votre esprit, faites commes les Wilders, travaillez sans chaussures !

Alexis Pitchen, élève de la Wild Code School, en train de travailler sans chaussures

Une équipe de la Wild Code School, en discussion de travail, sans chaussures