zen_desk.png

5 bonnes raisons d’apprendre à coder quand on est graphiste

Publié le 05 septembre 2019

Temps de lecture 3 minutes

Les graphistes travaillent aussi bien sur des projets print que des projets web. Ils doivent en permanence se former et s’adapter aux nouvelles technologies. Est-il nécessaire d’apprendre à coder quand on est graphiste ?
Voici 5 bonnes raisons pour !

 

1. Pour maîtriser vos projets de A à Z

Vos designs seront appliqués exactement comme vous les aviez imaginés. Si vous séparez complètement le graphisme du code, il arrive inévitablement un moment où le développeur se retrouve à faire un peu de design, parce que ce n’est pas pratique d’aller voir le designer pour lui demander une maquette Photoshop à chaque fois qu’une nouvelle section du site doit être ajoutée ou modifiée.

Savoir coder vous permettra aussi de gagner du temps : une fois que vous saurez faire vos designs directement dans le navigateur, vous pourrez dire bye bye aux maquettes Photoshop que vous auriez créées pour votre développeur, dans le seul but qu’il code ce que vous aviez déjà fait sous Photoshop.

 

2. Pour ne plus perdre de temps à imaginer des designs incodables

En apprenant à coder, vous deviendrez un meilleur designer parce que vous comprendrez comment le processus de développement fonctionne, pourquoi certains langages de programmation sont utilisés, et s’ils permettent ou non de mettre en œuvre vos idées graphiques. Vous aurez une meilleure idée de ce qui est techniquement réaliste avant de commencer votre design, et vous pourrez mieux expliquer vos idées de design aux développeurs. Il est beaucoup plus simple de communiquer avec un intégrateur ou un développeur quand les termes « div », « cms » et « découpage » ne sont pas totalement étrangers ! Et au passage, vous pourrez comprendre les blagues de développeurs !

 

3. Pour offrir une plus large palette de services à vos clients

En tant que designer freelance, vous n’avez peut-être pas les moyens d’embaucher un développeur pour traduire vos designs en sites web. De son côté, votre client n’a sans doute pas envie de faire appel à deux prestataires différents et de devoir gérer la communication entre vous. En apprenant à coder, vous pouvez lui épargner cet effort, soit en codant vous-même vos designs, soit en prenant en charge la relation avec le développeur. En maîtrisant tout le processus, du graphisme au code, vous serez également capable de répondre beaucoup plus vite aux changements demandés par vos clients. Enfin, n’oubliez pas qu’une marque, ce n’est pas juste un logo. L’expérience de l’utilisateur sur le site internet ou l’application construit aussi l’image de marque. Un graphiste qui sait coder peut offrir une expérience homogène et unique aux clients d’une marque.

 

4. Pour gagner en créativité

O la programmation a souvent l’air, aux yeux des profanes, d’être une longue série de lignes de code au sens impénétrable. En réalité, faire de la programmation, ce n’est pas uniquement technique. Le code ouvre tout un champ de nouvelles possibilités créatives. Avec le code informatique, on peut construire de nombreuses choses, des jeux, des bots, des applications. La seule limite est sa propre imagination.

 

5. Pour vous vendre sur le marché du travail

Apprendre à coder vous ouvrira de nouvelles opportunités d’emploi, comme freelance mais aussi comme salarié. Les entreprises demandent de plus en plus à leurs salariés d’être polyvalents, surtout dans les petites structures, de type PME ou startup. Combiner les deux compétences permet d’avoir une plus-value sur le marché du travail et de travailler sur des projets plus complexes et plus originaux.

 

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez le parcours de Julien, Wilder graphiste et entrepreneur.

 

Et c’est par ici pour candidater.