Skip to content

Téléphonez-nous au :

09 78 45 04 38

Ou envoyez-nous un message :

Revenir au blog

6 initiatives éthiques dans la tech

👉 Le 17 octobre marque la Journée mondiale du refus de la misère. A l’heure où de nombreux talents se lancent dans la tech, on fait le point sur l’éthique dans la tech. En quoi la tech peut avoir un impact positif pour réduire l’isolement et la précarité alimentaire ?

6 initiatives éthiques dans la tech

👉 Le 17 octobre marque la Journée mondiale du refus de la misère. A l’heure où de nombreux talents se lancent dans la tech, on fait le point sur l’éthique dans la tech. En quoi la tech peut avoir un impact positif pour réduire l’isolement et la précarité alimentaire ?

La pauvreté, ce n’est pas seulement vivre dans la rue. Ça peut aussi être de ne pas savoir comment finir le mois. Et ce problème touche plus de gens qu’on ne le pense. De 2020 à 2021, les Restos du cœur, c'est 142 millions de repas distribués à des personnes qui avaient des difficultés à se nourrir et avaient besoin d’aide. 

Le terme de pauvreté peut paraître fort. À partir de quel moment est-on vraiment considéré comme pauvre ? Eh bien, en ce qui concerne la France, une personne est considérée comme pauvre dès lors que ces revenus mensuels sont inférieurs à 1 102 euros par mois. En 2019, en France métropolitaine, 9,2 millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté monétaire, ce qui représente 14,6 % de la population. 

Et là, vous vous demandez : mais quel est le lien entre la misère et la tech ? La misère peut revêtir plusieurs visages : aujourd'hui, nous parlerons essentiellement de la misère sociale et alimentaire. Humanitarian tech, social tech, tech for good, low tech… les noms sont nombreux pour désigner des projets à impact poussés par la tech ! Mais ne vous inquiétez pas si ces termes vous sont étrangers. Aujourd’hui, nous vous présentons 6 initiatives éthiques qui permettent de lutter contre la précarité alimentaire et sociale.  

La tech contre la précarité sociale 🤝

Il n’est pas rare de voir des photographies prises dans les transports communs lors des heures de pointe. Visages baissés, écrans omniprésents… On peut parfois penser que depuis l’arrivée du numérique dans nos vies, nous n’avons jamais été si éloignés les uns des autres. Pourtant, certaines initiatives de la Social Tech permettent de créer du lien et briser l’isolement. Lorsque deux populations ne sont jamais amenées à se croiser, le premier contact se fait souvent via un appareil connecté. 

Saviez-vous que 2 Français sur 5 souhaitent s'engager auprès d'une association, mais manquent d'argent et de temps ? La tech permet non seulement de s’engager depuis chez soi, mais aussi de pouvoir établir un contact durant n’importe quel moment de la journée ! De plus, 24 % de la population en France est en situation d’isolement relationnel. Plus que jamais, nous avons besoin de nous connecter aux autres !

1️⃣ L’application Entourage : le réseau de ceux qui n’ont pas de réseau

83% des personnes SDF disent ressentir le rejet des passants.  Pourtant, 24 % de la population en France est en situation d’isolement relationnel.

L'association Entourage donne aux personnes exclues et isolées les réseaux de soutien dont elles ont besoin, pour rebondir et leur permettre de reprendre leur vie en main. Récemment, l’association a lancé une application mobile destinée à la fois aux personnes SDF, mais aussi aux personnes qui souhaitent les aider. Vous pouvez ainsi proposer un don, un moment d’échange ou répondre aux demandes et questions de personnes directement sur l’application.

mailto:fanny.rousselot-viallet@wildcodeschool.com

2️⃣ 1 lettre 1 sourire : quelques mots sur un clavier et le tour est joué

1lettre1sourire est une plateforme permettant d’écrire une lettre à une personne âgée isolée. En quelques clics, on peut écrire une lettre virtuelle qui sera ensuite imprimée puis envoyée à une personne isolée. Il est possible de joindre des photos, et même laisser ses coordonnées si l’on souhaite établir un contact pérenne. 

Cette initiative a été lancée pendant le confinement par 10 cousins afin de redonner le sourire aux personnes qui souffrent d’isolement. 

 

3️⃣ COLIBREE Intergeneration : faciliter la cohabitation des jeunes et des aînés

Isabelle a fait sa reconversion professionnelle grâce à la Wild Code School. Associée de Time for The planet, présidente d'un club de roller, Isabelle fait beaucoup de bénévolat lors de son temps libre. Elle souhaitait se diriger vers un 

“un métier du futur qui lui permettrait d'aider les entreprises à changer leur modèle économique.”

C’est donc tout naturellement qu’elle a fait son stage dans une structure qui vise à réduire l’isolement relationnel. COLIBREE Intergeneration est un site dédié à la cohabitation intergénérationnelle. Les personnes de plus de 60 ans peuvent ouvrir leur logement aux étudiants ou personnes âgées de moins de 30 ans. La rencontre est facilitée et encadrée par la plateforme. Cette initiative permet de créer du lien social, se loger de façon solidaire, améliorer son pouvoir d’achat et vivre une expérience riche. 

Pour découvrir le témoignage complet d’Isabelle, c’est par ici !

4️⃣ Frimake : à bas l’isolement social

Alae Elhayyate a lancé Frimake en décembre 2019, à Toulouse. Beaucoup d’applications de rencontre existent aujourd’hui, mais les principales ont été créées à l’étranger. Frimake est issu de la contraction de Friends et makers : c’est une application qui facilite les nouvelles rencontres amicales !

Cette application française vise essentiellement à lutter contre l’ennui et l’isolement social. L’application permet donc de proposer des activités ayant lieu en réel ou en visio, auxquelles les utilisateurs peuvent se joindre. Les activités proposées sont diverses, apéros, pétanque, sports, soirées tapas, barbecues, jeux…



Maintenant que nous vous avons mis en appétit avec ces applications qui permettent de renouer le lien social, place au dessert ! On vous présente 2 initiatives facilitées par la tech, qui permettent de bien manger, peu importe vos revenus. 

La tech nous permet de manger bien

5️⃣ Phenix : bien manger tout en réduisant le gaspillage alimentaire

Phenix, c’est une application qui met en lien les commerces de quartier, boulangeries, restaurants qui ont des pertes et les consommateurs qui peuvent en bénéficier. Créée en mars 2015 par Jean Moreau et Baptiste Corval, elle est toujours aussi pertinente aujourd’hui. 

En effet, 1 personne sur 2 ayant recours à l'aide alimentaire fin 2021 y avait recours depuis moins de deux ans. Pendant ce temps, près de 10 millions de tonnes de nourriture consommable sont gaspillées en France chaque année.

L’application permet à la fois de réduire le gaspillage alimentaire, mais également de pouvoir acheter, par exemple, des paniers de fruits et légumes Ã  moitié prix. Le développement de cette application a été pensé pour rendre la navigation facile et accessible à tous les utilisateurs. Elle est facile d’utilisation et surtout, des rappels sont envoyés quotidiennement lorsque de nouveaux paniers sont mis en ligne !

Les initiatives solidaires de Phenix profitent à tous :

  • les personnes en situation de précarité, grâce aux associations auxquelles Phenix donne gratuitement les invendus des commerces.
  • les consommateurs, qui font des économies au quotidien et gagnent du pouvoir d’achat

Vincent, Tech Lead App chez Phenix, confie que ;

“L'interface utilisateur de notre application a subi plusieurs refontes pour la rendre plus ergonomique. Et ainsi s'adapter au mieux aux usages de nos utilisateurs et tout en réduisant la confusion que pouvaient avoir certains par moment. Cela a été possible en analysant les usages de notre application.” 

Pour en savoir plus, découvrez son témoignage !

6️⃣ 1 repas 1 euro et son générateur de recettes en ligne 

1 repas 1 euro a tout d’abord été lancé sur Twitter par Marina Sba, une jeune lilloise qui souhaitait partager ses bons plans. Le concept est simple : chaque repas qu’elle poste en ligne coûte 1 euro ou moins par personne. Au-delà de l’aspect économique, la fondatrice avait vraiment à cœur de proposer de  permettre à chacun de cuisiner des repas savoureux et nutritifs. Pour elle, le fait de manger peu cher ne devrait en rien altérer la qualité d’un régime alimentaire. 

Ses recettes, simples et innovantes, ont conquis les papilles de plus de 55 000 followers sur son compte Instagram. Sur son site internet,  on retrouve un menu générateur permettant de créer instantanément des centaines de combinaisons possibles pour varier les repas.  

 

Et la data, dans tout ça ? 📊

Ces initiatives sont majoritairement liées au développement et au product design. Lorsque l’on parle analyse de données, il y a souvent une connotation négative : si l’on récupère mes données, est-ce pour les vendre ? Comment cela pourrait-il servir à lutter contre la misère ? 

Et pourtant, l'analyse de données ou du développement sert aussi les bonnes causes. Connaissez-vous Data for Good France ? Cette communauté bénévole vise à aider les ONG et associations afin qu’elles puissent être aussi avancées sur les aspects tech que de grandes entreprises. Cette initiative existe aussi dans le monde, du Canada jusqu’en Israël, en passant par Madrid ou encore le Danemark

La data analyse peut être éthique de plusieurs manières et permet, comme le rappelle Big Data, de :

  • lutter contre le chômage
  • améliorer le système éducatif
  • augmenter l’efficacité des aides sociales
  • pauvreté : aider le développement des pays émergents
  • pauvreté : davantage de données sont nécessaires

Vous aussi, vous avez envie d'une reconversion qui a du sens ?

Découvrez nos formations gratuitement avec nos cours préparatoires !

 

Sources : BVA - Fondation de France -  INSEE - INSEE - Zéro Gâchis - Phenix

Entreprises, confiez-nous vos besoins en recrutement

En savoir plus