C’est quoi être Wilder ?

C’est quoi être Wilder ?

Publié le 05 juin 2019

Temps de lecture 5 minutes

La formule “Wild for ever” ou plutôt “Wild4ever” est bien connue des Wilders, à savoir la communauté de la Wild Code School. C’est un hashtag utilisé sur les réseaux sociaux, le nom de notre espace de travail collaboratif en ligne mais c’est surtout l’état d’esprit transmis et partagé par ceux qui ont vécu l'expérience de l’école. Derrière ces mots repose l’un des principes fondamentaux de la pédagogie de la Wild Code School : apprendre ensemble tout au long de sa vie. Mais comment une communauté, même très soudée, peut-elle permettre de se former en continu  ?

capture d’écran Twitter @WildSchool_Nts

capture d’écran Twitter @WildSchool_Nts

Qui sont les Wilders ?

La communauté de la Wild Code School est ouverte et inclusive, à l’image de l’école. Accessible à tous sans limite d’âge et sans pré-requis académiques particuliers. Seuls comptent la motivation et l’effort fournis lors du parcours de candidature. L’école a donc toujours rassemblé des personnes aux parcours et aux enjeux différents – que ce soit des demandeurs d’emploi, des sous- ou sur-diplômés en reconversion, des personnes en quête de sens dans leur vie professionnelle, ou d’autres qui ont simplement besoin de compétences supplémentaires pour leur activité.

Des Wilders sur leur campus

Les Wilders ont en commun l’envie de se former et leurs différences deviennent des atouts lorsqu'il s’agit d’apporter leur contribution à cette communauté. Cette diversité de profils les amène donc à partager au quotidien leurs expériences, leurs réseaux professionnels, leurs différentes expertises métier ou encore des offres d’emploi. Ces échanges font partie intégrante des apprentissages de la Wild Code School et sont même très encouragés parce qu’ils permettent à tous d’apprendre les uns des autres.

Avec ses 19 campus à travers l’Europe, la Wild Code School est aussi très internationale. Elle offre une formidable opportunité de mobilité professionnelle à ses Wilders. Plusieurs de nos campus accueillent des élèves venant d’autres régions, voire d’autres pays. Par exemple, dans notre campus de Berlin, aujourd’hui, très peu de Wilders sont Allemands. On compte parmi eux des Brésiliens, des Coréens, des Suisses, des Français, des Géorgiens, des Polonais, des Iraniens et même des Néo-Zélandais !

capture d’écran wildcodeschool.fr

À quoi sert cette communauté ?

Selon un récent sondage auprès de nos alumni (les élèves ayant fini leur formation à la Wild Code School), les Wilders ont identifié 5 points pour lesquels elle leur est utile :

  • de l’entre-aide technique au quotidien
  • une veille technologique collective
  • un réseau et des opportunités professionnelles
  • le partage de connaissances
  • un soutien amical et un réseau social
“Je continue à utiliser la plateforme Odyssey pour me former, j'échange donc avec les autres au sujet des quêtes et corrections. Je consulte régulièrement le channel "veille" du slack. Enfin, dernièrement j'ai dû m'intéresser à une nouvelle technologie, j'ai donc contacté un ancien de ma promo qui a plus d'expérience que moi sur celle-ci.”

La Wild Code School se positionne comme le premier facilitateur de ces échanges. Les campus sont évidemment les principaux lieux de rencontres des Wilders. Dès la formation de 5 mois des liens forts se créent, à force de partager une vie en collectivité intense, de réaliser des projets en équipe, de vivre des moments forts et des rencontres passionnantes, mais aussi de simples moments de convivialité.

Des Wilders dans les locaux de The Family

Et parce que le réseau est maintenant européen, il n’est plus possible de tous se rencontrer physiquement : c’est là que l’outil numérique entre en jeu. L’ensemble des Wilders collaborent, apprennent et échangent quotidiennement dans notre espace de discussion commun (un chat) et sur notre plateforme pédagogique Odyssey. Notre communauté connectée regroupe les Wilders en formation, les alumni, les candidats, l’équipe de la Wild Code School et même certains partenaires. Plusieurs milliers de messages y sont échangés tous les jours. C’est aussi là que sont partagées les offres d’emploi qui concernent l’ensemble de nos campus et qui permettent à tous de se projeter dans autant d’écosystèmes. On peut d’ailleurs très bien imaginer avoir suivi une formation dans une ville et travailler dans une autre, voire dans un autre pays.

L’exemple orléanais

La communauté de Wilders peut être très organisée aussi à une échelle locale. C’est le cas à Orléans où, portée par un petit groupe d’alumni encore très présent sur le campus, elle propose plusieurs formes d'interactions :

  • des rencontres régulières entre les anciens et les nouveaux,
  • des cours de soutien et un système de mentorat
  • des apéros mensuels dans les bars de la ville

Des Wilders au Lab’O (Orléans)

"Nous sommes désormais des développeurs pro, nous avons des parcours tous différents et notre expérience peut avoir une très grosse plus-value pour les élèves en formation” 

Être Wilder c’est donc intégrer un réseau de professionnels de la tech. C’est rencontrer ses pairs dès le parcours de candidature à la Wild Code School. C’est faire preuve de bienveillance et de patience pour aider les autres autant qu’il nous apportent. Les Wilders forment donc une communauté apprenante, une organisation humaine qui échangent régulièrement des bonnes pratiques ou des informations pour rester en phase avec son écosystème. Et cette communauté a le pouvoir de grandir non seulement dans le temps, à chaque session, mais aussi dans l’espace, à chaque ouverture de campus.