J’ai choisi de coder au vert.png

J’ai choisi de coder au vert

Publié le 08 décembre 2017

Temps de lecture 2 minutes

Vous le savez déjà, à la Wild Code School, on apprend à coder. Cinq mois de formation intensive avec une pédagogie hybride, des projets clients et une atmosphère Wild ! Le réseau Wild Code School compte 8 campus en France aujourd’hui. Mais un seul d’entre eux est complètement au vert. C’est le campus de La Loupe, où les élèves apprennent à coder au calme, au vert, en mode bootcamp. Pierre Tsiakkaros, parisien de 36 ans, a choisi ce format pour un apprentissage plus intensif. Il a quitté sa ville de coeur, Paris, pour une immersion totale dans l’apprentissage du code. Entretien.

Pourquoi as-tu choisi le campus de La Loupe ?

J’aurais effectivement pu aller à l’école de Paris. Mais pour moi, étudier au campus de la Loupe, c’est vraiment un choix et non une contrainte. Et ce n’est pas un choix neutre. J’ai une famille : une femme et un enfant. Ça veut dire que je ne les vois pas 5 jours par semaine. Mais j’ai choisi le campus de La Loupe pour la qualité des locaux et du cadre de vie. Je n’ai pas à me soucier de tous les aspects “pratiques” quotidiens. Je ne prend pas les transports par exemple. J’habite dans un grand appartement de 70m2 à 10 minutes à pieds de l’école, et ce pour un prix dérisoire. J’ai l’esprit complètement libre et je peux me concentrer sur l’apprentissage du code pendant les 5 mois, en mode bootcamp.

Et aujourd’hui, après 3 mois de formation, qu’en penses-tu ?

La formation correspond à ce que j’en attendais. Je m’attendais à ce que ça soit dur et ça l’est. Mais je m’attendais aussi à ce que j’y prenne du plaisir et c’est le cas. À La Loupe, il y a une qualité d’apprentissage qu’il est difficile de trouver ailleurs. Certes, c’est un sacrifice de ne pas voir sa famille cinq jours par semaine, mais je sais que c’est temporaire, pour cinq mois uniquement. Et c’est un sacrifice rentable.

Pierre en train de coder à la Wild Code School La Loupe

Peux-tu nous en dire un peu plus sur ton parcours ?

Après des études en sciences politiques et aménagement du territoire, j’ai travaillé dans le secteur public, avec des collectivités locales. J’étais chef de cabinet et directeur de cabinet. Si j’ai eu envie de changer, ce n’est pas que je n’avais pas de travail ou que j’étais mal payé. C’est surtout que j’en ai eu marre de ce que je faisais. J’avais envie de challenge et de faire un métier créatif.

Retrouvez les témoignages d’autres élèves de la Wild Code School La Loupe sur notre blog comme celui de Valentin qui a rejoint notre école après un master en événementiel sportif, Angélique, qui a fait sa reconversion professionnelle à 40 ans ou encore Jonathan qui travaillait dans l’industrie.