Formation à distance : Christophe nous partage son expérience

Publié le 23 juin 2021

Temps de lecture 7 minutes

Alumni du campus Remote de la Wild Code School et actuellement Consultant data management chez Keyrus, Christophe revient sur son expérience de la formation à distance !

Pourquoi choisir une reconversion dans la data

Bonjour Christophe ! Peux-tu te présenter en quelques mots ? Quel a été ton parcours avant de rejoindre la Wild Code School Remote ?

J’ai été commercial pendant 15 ans avant d’entamer ma reconversion dans la data.

Pourquoi as-tu choisi de suivre notre formation de data analyste ?

Depuis tout petit, je rêve d’apprendre à coder. Quand on me l'a refusé, j'ai cru que c'était pour toujours.

L'an dernier, j'ai profité d'une situation de changement dans ma vie professionnelle pour m'offrir une formation Python. On y a abordé l’analyse de données, j'ai immédiatement compris que c'était vers ça que je voulais aller. J'ai donc fait le pari d'aller au bout de mon rêve.

Retour sur la formation à distance à la Wild Code School : quelle expérience en distanciel ?

Tu as effectué ta formation sur le campus Remote, c'est-à-dire en distanciel. Comment appréhendais-tu ce format avant l'entrée en formation ?

Au départ je souhaitais effectuer ma formation en présentiel avec éventuellement un peu de remote. J'étais loin, non, très loin d'être partant pour travailler continuellement en Remote.

Finalement j’ai dû me rediriger vers une formation à distance.

Je me suis dit que je n'avais pas le choix, qu'il me fallait faire l'effort pour remporter mon pari. Mais j’avais très peur de ne pas réussir à créer de liens, à avoir du contact humain, ce qui est très important pour moi. C’était une pression supplémentaire, comme si la vie ne voulait pas que je réussisse à atteindre mon objectif.

Comment l'as-tu finalement vécu ? T'es-tu senti isolé dans ta formation du fait du télé-présentiel ?

Le premier mois a été très dur moralement, je voulais venir en aide à mes collègues qui prenaient du retard mais je n’arrivais pas à me servir convenablement des outils mis à disposition.

Mais à partir du moment où j'ai accepté la situation et changé ma façon de voir les choses, j'ai fini par apprécier fortement le remote. Au lieu de le voir comme une contrainte, comme une barrière, j'y ai vu tous les avantages que ce format pourrait m’apporter.

La bienveillance et les compétences du formateur et de la campus manager n’ont pas non plus été étrangers à cette évolution !

Aujourd'hui, j'ai des relations plus fortes et plus sincères avec mes anciens collègues de promotion qu'avec mes anciens collègues de travail. Plusieurs sont aujourd'hui de très bons amis. Et ça c'est grâce à notre expérience commune en remote et ce que nous avons voulu en faire.


Peux-tu nous parler un peu du déroulé concret de la formation à distance ? Comment se déroulaient les cours et les séances de travail ? Avais-tu accès à des outils particuliers ? Comment t'organisais-tu pour collaborer avec tes camarades à distance ?

Tous les matins à 9h précises, nous nous retrouvions pour le daily. À tour de rôle, au cours d'une visioconférence commune, chacun expliquait ce qu'il avait fait la veille, les points bloquants, les objectifs de la journée et les propositions de coup de main. Cela se passait généralement sur Google meet.

Ensuite, après s’être servis un café, nous nous retrouvions sur un serveur Discord pour travailler en groupe. Notre formateur passait de groupe en groupe pour nous aider quand nous en avions besoin.


En début d'après-midi, nous avions soit un "cours", soit une intervention de professionnel. Je mets “cours” entre guillemets, parce qu’il s’agit plutôt de code en direct pour expliquer une notion. Chacun pouvant participer en posant des questions ou en apportant son aide quand notre formateur faisait semblant de faire des erreurs.

Dans la semaine, il y avait également une matinée consacrée à un dojo. Par petit groupe, le formateur nous posait un problème et à tour de rôle nous codions une solution, en étant aidé par nos camarades.

Et le vendredi après-midi, nous avions un point avec notre campus manager sur la semaine ainsi qu'une veille technologique à présenter.

Au cours de la formation, nous avions, en plus des quêtes (des petits exercices sur une notion en particulier), des projets à faire en groupe. Cela nous permettait de mettre en pratique ce que nous avions appris sur un cas concret. Le dernier projet est particulier : nous avions un vrai client avec qui nous avions régulièrement des interactions afin de répondre au mieux au cahier des charges.

Nous avons également eu le plaisir de participer à deux hackathons. Je ne vais pas m'étendre pour garder un peu de suspense, mais je peux dire que ce sont des moments magiques où l'on se dépasse bien au-delà de ce que l'on imagine. De plus, ça permet de créer des liens forts avec l'ensemble de l'équipe. Encore aujourd'hui, il ne se passe pas une journée sans avoir des nouvelles des uns des autres.

L'avantage du remote, c'est que l'on peut se connecter à toute heure. Certains sont plutôt du matin et d'autres du soir. Pour ma part, j’étais souvent connecté le matin avant le début de la journée : à deux ou trois, on finissait ce qu’on n’avait pas terminé la veille ou on allait découvrir de nouvelles notions.  

Au fil de la journée, Discord nous servait à échanger en continu entre nous sur différents sujets.

Le soir, on continuait en fonction de nos possibilités. De temps en temps, nous jouions en ligne, ce qui nous permettait de relâcher la pression et de mieux se connaître. Par la suite, ça nous permettait d’être plus productifs lorsqu’on avait l’occasion de travailler ensemble.

En fait, nous avons pu passer beaucoup plus de temps ensemble que si nous avions été en formation en présentiel. Ça nous a permis de dépasser nos objectifs, d'avancer plus vite et plus fort, de s'entraider de façon importante et efficiente.

Penses-tu être plus apte à télétravailler efficacement à l'issue de cette formation ?

Complètement, même si j'ai encore un peu de mal à couper. En réalité, je suis beaucoup plus efficace quand je suis en remote, même en respectant les horaires, que lorsque je suis au bureau.

Où travailles-tu actuellement et quel est ton rôle ?

Je suis consultant data management chez Keyrus, une ESN internationale.

As-tu des conseils pour les personnes qui envisagent une formation en remote ?

Regardez le bon côté par rapport à votre situation personnelle.

Utilisez et abusez des outils qui sont mis à votre disposition.

Créez des liens avec vos collègues.

Entraidez-vous. Un jour, quelqu’un d’autre est plus avancé sur un sujet, le lendemain ce sera vous.

N'hésitez pas à demander de l'aide, que ce soit avec vos collègues, votre formateur, votre campus manager mais également avec les anciens élèves. Il n'y a jamais de questions bêtes ou de situation insoluble. On est là avec vous et pour vous.

Merci pour toutes tes réponses ! Est-ce que tu as un dernier petit mot pour les Wilders ?

La Wild est la meilleure expérience de ma vie. Elle a non seulement permis que je réalise mon rêve, que je gagne mon pari avec la vie, que je découvre de nouvelles méthodes de travail, mais elle m'a aussi et surtout offert une deuxième famille.

N'hésitez pas à me contacter, que ce soit par l'intermédiaire de vos contacts à la Wild ou sur LinkedIn. Je ferai mon possible pour vous répondre au plus vite.

Pour aller plus loin

Si vous souhaitez en savoir plus sur la Data, on vous donne rendez-vous sur :
Notre page formation Data analyst

Notre page formation BI analyst

Et pour vous initier gratuitement à la Data, découvrez notre cours prépa 100% gratuit et en ligne !