Quelle place pour la Data dans le secteur de la biotechnologie ?

Publié le 17 février 2021

Temps de lecture 9 minutes

La biotechnologie a engendré des découvertes révolutionnaires durant les dernières décennies, et de nombreux secteurs lui donnent désormais un rôle primordial : la santé, l’agroalimentaire, les cosmétiques, l’environnement... Cette place s’est d’autant plus affirmée depuis la crise sanitaire du Covid-19, puisque le secteur de la biotechnologie a connu une véritable disruption. Dans cet article, nous définirons ce qu’est la biotechnologie, mettrons en lumière ses acteurs et ses enjeux, et soulignerons l’efficacité de la Data dans ce vaste secteur.

Qu’est-ce que la biotech ?

Le domaine de la biotechnologie recouvre l'ensemble des technologies et applications qui utilisent ou modifient les matériaux vivants dans le cadre de recherches scientifiques. Ces dernières visent notamment à compléter et accroître les connaissances humaines. Cependant, la biotechnologie peut également avoir des fins commerciales dans le but de créer un produit ou service.

Les principaux secteurs d'activité ayant un usage quotidien de la biotech :

  • industries pharmaceutiques (exemple : mise en place de nouvelles thérapies contre les maladies génétiques étant précédemment considérées comme incurables)
  • cosmétiques (exemple : création de peaux artificielles en tant qu’alternative aux tests sur les animaux)
  • agroalimentaires (exemple : conception de plantes plus résistantes aux bactéries et aux nuisibles, amélioration du rendement des cultures)

D’une manière plus générale, la biotech permet également le développement de la chimie verte et la mise en place de la dépollution des eaux.

Les biotechnologies contemporaines sont si nombreuses que les laboratoires de recherche utilisent désormais des codes couleur afin de les catégoriser :

  • les « biotechnologies rouges » : activités médicales telles que la fabrication de médicaments, vaccins ou thérapies géniques
  • les « biotechnologies vertes » : applications agricoles et écologiques via la création de plantes génétiquement modifiées nécessitant moins d’eau et d’engrais
  • les « biotechnologies blanches » : production de biocarburant
  • les « biotechnologies oranges » : visée purement pédagogique
  • les « biotechnologies bleues » : utilisation de matériaux vivants maritimes
  • les « biotechnologies jaunes » : traitements antipollution

Quels sont les enjeux de la biotech ?

Un secteur d’avenir en pleine expansion

Ce secteur représente un immense potentiel d’innovation. Cela se traduit par l’intérêt grandissant des investisseurs pour la biotech depuis la crise sanitaire du Covid-19. Les entreprises de ce secteur ont en effet dû prioriser la recherche d’un vaccin contre le virus à d’autres sujets. Ce phénomène a provoqué un véritable emballement sur les marchés financiers.

Si les États-Unis semblent être devenus l’épicentre mondial de la recherche fondamentale et appliquée en biotechnologie grâce à la Silicon Valley, l’Europe occupe également une place importante dans ce secteur - avec plus de 30 000 entreprises biotech et 25 000 dans le secteur des technologies médicales.

Parmi les 21 entreprises européennes de biotechnologie à suivre pour l’année 2021, nous pouvons citer :

  • Angleterre : Arctoris  a développé une plateforme de laboratoire robotisée pour concevoir, simuler et réaliser des expériences à distance ; Exscientia  a lancé l'un des premiers essais cliniques de phase I d'un médicament contre les troubles obsessionnels compulsifs découvert grâce aux outils d'IA
  • Allemagne : BioNTech  qui, avec son partenaire américain Pfizer, a été la première à commercialiser un vaccin à base d'ARN messager contre le Covid-19
  • France : AB Science qui est spécialisée dans la recherche de traitement de la maladie d'Alzheimer, ou encore Carbios  qui oeuvre pour trouver des moyens de produire et recycler les plastiques écologiques
  • Pays-Bas : Argenx  développe des médicaments inspirés des anticorps des lamas

Et parmi les startups européennes les plus prometteuses de ce secteur, nous pouvons citer :

  • Bit Pharma est spécialisée dans les technologies pour l'administration de médicaments spécifiques au système nerveux central
  • IamFluidics  est experte dans les processus innovants pour concevoir des produits durables à base de microparticules de haute qualité
  • LenioBio  offre un meilleur accès aux protéines avec des solutions innovantes
  • LimmaTech Biologics développe et fabrique de produits pharmaceutiques nouvelle génération
  • Algalife  procède au développement holistique et durable de nouveaux matériaux qui ont un effet positif sur l'environnement et sur la peau humaine
  • Et bien d’autres encore...

Zoom sur… La France !

Selon Business France, la France est le 3ème pays d’Europe comptant le plus d’entreprises biotech après l’Allemagne et le Royaume-Uni, et le 2ème lorsque l’on compare le nombre de produits de biotechnologie en développement. Elle occupe ainsi une position non négligeable dans le secteur de la biotech. En effet, de nombreux établissements publics travaillent activement dans ce domaine comme le CNRS et l'Institut Pasteur.

Le secteur est particulièrement dynamique puisqu’environ 60 nouvelles entreprises biotech y voient le jour chaque année. La France a également développé un écosystème favorable aux biotechnologies via ses 7 pôles de compétitivité dédiés au secteur Pharma/Biotech : Lyon Biopôle, Medicen, Alsace Biovalley, Atlantic Biotherapies, Cancer Bio Santé, Eurobiomed et Nutrition Santé Longévité.

Quels sont les risques inhérents à la biotech ?

En effet, malgré les avancées scientifiques majeures que la biotechnologie permet de réaliser, elle présente certains risques à ne pas négliger :

  • menace biologique (exposition involontaire ou délibérée à des agents infectieux)
  • contamination biotechnologique (dissémination d'organismes génétiquement modifiés dans le milieu naturel)
  • effets secondaires non anticipés

Cependant, dès la fin des années 1980, la Commission nationale consultative des droits de l’Homme (CNCDH) a établi de grands principes éthiques qui ont servi de base aux réglementations nationales et internationales. Ces derniers stipulent notamment que toute recherche ou application d'ordre commercial dans les biotechs doit inclure une étude des risques physiques, chimiques et toxicologiques, et être accompagnée de solutions pour prévenir et gérer ces risques le cas échéant. Et ces études ne peuvent être menées sans l’utilisation de la Data.

Quelle est l’importance de la Data en biotech ?

Qu’est-ce que la Data ?

Évoluant dans un monde de plus en plus digitalisé, les entreprises font preuve d’un besoin croissant en termes d’analyse des données (Data) mises à leur disposition via les applications mobiles, les cookies des sites Internet, les objets connectés, les programmes de fidélité ou encore les sondages en ligne.

Ainsi, les professionnels de la Data collectent et utilisent les informations créées par l’activité économique et humaine afin d’en extraire une valeur à la fois analysable et réutilisable : indicateurs sociaux, événements météorologiques, prédictions routières, tendances comportementales…

Pour aller plus loin, nous vous invitons à consulter notre article dédié : Comprendre la Data en commençant avec les bases.

La place de la Data dans la biotech

La Data est très rapidement devenue un des domaines les plus importants pouvant être appliqué à la biotech. Les chercheurs en biotechnologie sont souvent pressés par le temps, et l’atteinte du résultat souhaité peut prendre plusieurs années. Or, grâce à l’analyse des données, ces résultats peuvent être disponibles beaucoup plus rapidement puisque la source d’erreur est plus facilement identifiée et corrigée. La Data permet également de construire des modèles prédictifs et de fournir les informations les plus pertinentes afin d’atteindre l’objectif souhaité. En effet, on appelle Big Data la masse de données numériques produites par l’utilisation des nouvelles technologies. Cette dernière permet aux entreprises de mieux connaître leur marché, d’appréhender les différentes situations qu’elles peuvent rencontrer, et trouver les solutions les plus adaptées en fonction des cas rencontrés.

Pour prendre quelques exemples concrets :

  • Entreprises biotech et pharmaceutiques : la modélisation des données les aident à examiner et filtrer les médicaments. Puis, sur la base de leurs analyses, elles sélectionnent celui qu’elles concluent être le plus efficace. Les meilleures options sont ensuite soumises à des tests cliniques
  • Hôpitaux : l’analyse de données leur permet de suivre et évaluer les progrès des patients et leurs traitements
  • Entreprises biotech agricoles : les outils mis à disposition grâce à la Data leur permettent d’identifier les cultures les plus performantes ayant un moindre impact sur l’environnement

Pour aller plus loin, la Wild Code School a conçu un article dédié : La Data pour sauver le monde !

Vers une médecine plus personnalisée grâce à la Data

Le secteur de la santé a connu une véritable explosion des données qui sont dorénavant à sa disposition.

La médecine personnalisée vise à garantir à chaque patient le bon traitement au bon moment, soit un accompagnement individuel renforcé grâce à des diagnostics de haute précision et une prise en charge adaptée à chaque spécificité biologique. Cette nouvelle forme de médecine, qui se développe peu à peu grâce au Big Data, est également appelée “Médecine 4P” :

  • Personnalisée : la prise en charge des patients repose sur la spécificité du profil génétique de chacun
  • Prédictive : le risque qu’une personne en bonne santé a de développer une maladie devient plus facilement décelable
  • Préventive : la vision proactive permise grâce aux données débouche sur une préservation renforcée de la santé de chacun
  • Participative : les données collectées n’aident pas seulement les entreprises à en apprendre plus sur le patient, elles aident également le patient à en apprendre plus sur lui-même et à devenir acteur de sa propre santé


Curieux de savoir ce qu’est vraiment la Data ? Entraînez-vous sur notre cours prépa gratuit sur l’Analyse Data !

Concilier développement web et biologie, c’est possible ! Sylvain, formateur PHP à la Wild Code School, nous parle de son parcours.