Devenir développeur  témoignage de Nicolas, ancien chef d'entreprise.png

Devenir développeur : témoignage de Nicolas, ancien chef d'entreprise

Publié le 01 juin 2017

Temps de lecture 3 minutes

Quand on commence à coder, on ne peut plus s’en passer ! C’est ce qui est arrivé à Nicolas Le Flohic, élève de la Wild Code School Orléans, promotion de février 2017. Avant de rejoindre l’école, Nicolas était chef d’entreprise. Il a été amené à coder le site ecommerce de sa boite. Et depuis, il a troqué son costard contre un clavier pour apprendre à coder et devenir développeur web.

Pourquoi le métier de développeur ?

Le code informatique attire ma curiosité depuis déjà pas mal d'années. Petit, je m'amusais à créer des blogs personnalisés et des petits sites vitrines quand mes amis étaient eux sur Skyblog ou sur Blogger. Mais c'est vraiment lors de la création de ma société Fripeshop.com en 2013 que le développement est apparu comme une évidence. J’ai été amené à développer moi-même la version 2 de notre site ecommerce. Et j’ai adoré ! Malgré les nuits blanches et le café en intraveineuse, j'ai réellement pris un vrai plaisir à coder, apprendre de nouveaux langages, résoudre des problématiques, et voir mes efforts récompensés. Après la liquidation de la société en 2016, c’est avec conviction que j’ai décidé de devenir développeur.

Pourquoi la Wild Code School ?

Je n'ai jamais été un mordu du système scolaire classique et les cours magistraux ne m'ont jamais vraiment fait vibrer. De plus, après avoir travaillé plusieurs années, je ne me sentais pas capable de retourner dans un cursus « normal ». La formation de la Wild Code School colle exactement à mes attentes ! Les méthodes d’enseignement utilisées sont originales et font appel à beaucoup d'autonomie, de rigueur et de passion. C'est tout ce que je voulais. De plus, le format court sur 5 mois en mode intensif est parfait pour moi. Cela permet de sortir rapidement avec toute la méthodologie nécessaire pour devenir un bon développeur.

Quelles sont selon toi les qualités d’un développeur ?

L’humilité : il y a toujours 1000 façons de faire les choses en développement. C’est important pour moi de toujours se remettre en question pour pouvoir apprendre et évoluer avec les autres. Il ne s’agit pas de savoir qui est meilleur que l’autre, mais simplement d’échanger sur les différentes méthodes utilisées afin de comprendre pour mieux apprendre et avancer.

La patience : pour l’avoir vécu, il faut accepter de pouvoir passer des heures sur un débug parfois anodin, ou chercher pendant des jours une solution qui pourtant est sûrement évidente. Sans patience, le code peut vite devenir insupportable.

La curiosité : plus qu’une qualité, je crois que c’est en fait une obligation pour se tenir informé de toutes les actualités et évolutions technologiques. A la Wild Code School, on nous inculque une culture ouverte et il faut être assez curieux de ce côté-là.

Nicolas était le grand gagnant du challenge inter-écoles de référencement SEO. Bravo !

Plus d'infos sur Nicolas Le Flohic sur son site et profil LinkedIn.
Et si vous aussi vous souhaitez apprendre à coder, sans-chaussures, vous pouvez le faire dès à présent, gratuitement, sur notre plateforme d'apprentissage en ligne, Odyssey.