Progresser dans son entreprise en se formant au développement web.png

Progresser dans son entreprise en se formant au développement web. Portrait d'Emilie, une vraie intrapreneuse!

Publié le 28 juillet 2016

Temps de lecture 3 minutes

Droite sur son fauteuil, Emilie a le regard direct et le parler franc. Cette femme dynamique de 32 ans travaille depuis plus de dix ans au sein de 5 sur 5, distributeur du groupe SFR-Numéricable. Une réelle intrapreneuse ! Elle se révèle sans détours sur sa formation.

La formation, un cap déterminant

Emilie est bien intégrée au sein 5 sur 5 qu’elle sert depuis plus de dix ans. Elle s’y est épanouie, a pu monter en compétences et progresser de poste en poste. C’est aujourd’hui son entreprise qui lui a proposé d’évoluer pour répondre à un besoin spécifique : celui du développement web. « C’était une volonté commune : je voulais avancer et changer de métier et mon entreprise avait besoin de développeurs web. Ils ont donc naturellement créé un poste pour moi. C’était gagnant-gagnant ». 

Son entreprise tout comme elle, avaient entendu parler de la Wild Code School grâce au reportage de TF1, diffusé fin décembre 2014. Le début de l’aventure.

 » J’avais le choix entre un BTS en 2 ans sur Paris ou la Wild Code School près de chez moi, près de mon lieu de travail et en 5 mois seulement. J’ai aussi accroché avec le concept de l’école. Le choix a été rapide. « 

Un rythme de vie soutenu

Chaque matin durant la formation, Emilie se levait tôt pour aborder la journée dans de bonnes conditions. «  Je me levais tous les jours à 5h. C’est difficile avec une vie de famille de travailler le soir. Du coup, je travaillais le matin. C’était dur car la fatigue est là mais je prenais de l’avance en regardant des tutoriels, en les écoutant sur le chemin de l’école. L’avantage c’est qu’une fois arrivée à 9h à l’école, j’étais déjà dans le bain et prête à me mettre au travail ! « . Comme le fait remarquer Emilie, le tout est de trouver  » le bon équilibre « .

Emilie a beaucoup apprécié le travail en équipe pendant la formation. «  Je me suis très vite bien entendue avec Thomas, Ninon et Mathilde. La preuve, Thomas est aujourd’hui en stage dans mon entreprise et dans mon bureau, on ne se quitte plus ! « 

Il est toutefois primordial de se déconnecter. Une nécessité pour nos Wilders. «  Chaque weekend je me réveille à 7h du matin. Je trouve toujours un peu de temps pour travailler mon code. En revanche le dimanche est 100% dédié à ma famille et j’en profite pour me détendre. « 

« Le code est ouvert à tous »

Ce qu’Emilie aime dans le code, c’est sa facilité d’accès. «  Le code est ouvert à tous. Tout le monde peut l’apprendre. » Elle s’est spécialisée sur le langage PHP et son framework Symfony2. « Le code n’est pas visible avec PHP, cela peut être perturbant. Mais on voit l’envers du décor. Le cœur du travail, ce sont les fonctionnalités et les bases de données. « 

De retour chez 5 sur 5, Emilie travaille 7 heures par jour.

 » Nous sommes rattachés au service Pôle Web avec un groupe de 5 personnes : un webmaster, un webdesigner et deux développeurs Web Full-stack. Nous sommes pilotés par un chef de projet.

Depuis notre arrivée avec Thomas, nous prenons nos repères sur Windows et sur les logiciels utilisés par l’entreprise car à la Wild Code School nous étions sur Ubuntu ou Mac.

Nous avons pour mission de réunir deux applications utilisées chez 5 sur 5 et un autre distributeur SFR pour faire une seule application pour les 2 entités. Nous avons aussi effectué des tests avant la mise en production sur une application récemment développée. « 

Comme beaucoup d’autres Wilders, Emilie et Thomas vont continuer à se former.

 » Je vais découvrir et apprendre un nouveau langage, le JavaScript, puisqu’il est utilisé dans un des autres projets. « 

Aller toujours plus loin dans l’apprentissage tout en changeant son entreprise de l’intérieur, c’est définitivement WILD.