Qu’est-ce que l’intelligence artificielle.png

Qu’est-ce que l’intelligence artificielle ?

Publié le 24 mai 2019

Temps de lecture 8 minutes

Définition de l’intelligence artificielle

Selon le dictionnaire Larousse, l’intelligence artificielle est l’”ensemble de théories et de techniques mises en œuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l’intelligence humaine”. Là où l’informatique va traiter de l’information (trier, traiter et stocker des données), l’intelligence artificielle va quant à elle reproduire l’activité mentale humaine qui relève de la compréhension, de la perception, ou de la décision. La différence entre un simple programme informatique et l’intelligence artificielle est que cette dernière ne va pas seulement appliquer des règles, elle va être en capacité de “penser” et d’apprendre par elle-même. Le machine learning (aussi appelé apprentissage automatique) est à la base de l’intelligence artificielle. D’ailleurs, les deux notions sont souvent utilisées de manière indifférenciée. L’intelligence artificielle désigne en fait la science (comment rendre les machines intelligentes) tandis que le machine learning fait référence à l’exécution de cette science, à la méthode et aux algorithmes. C’est un processus de fonctionnement d’un système d’intelligence artificielle.

Histoire de l’intelligence artificielle : le test de Turing

Vous connaissez probablement, sans le savoir, l’origine de l’intelligence artificielle. Vous avez certainement entendu parler de la machine de Turing ? Ou peut-être que vous avez vu le film Imitation Game ? Ce film retrace la vie d’Alan Turing, mathématicien et cryptologue britannique qui “était chargé par le gouvernement de percer le secret de la célèbre machine de cryptage allemande Enigma, réputée inviolable”. L’intelligence artificielle trouve son origine dans les travaux de ce mathématicien qui s’est intéressé à la capacité des machines à “penser”. Le test de Turing est une épreuve basée sur la capacité d’une machine à imiter la conversation humaine. Le test confronte, à l’aveugle, un humain et une machine. La conversation est engagée ; si l’humain n’est pas capable de détecter si son interlocuteur est une machine ou pas, l’ordinateur réussit le test.

Image extraite du film Imitation Game

Utilisations de l’intelligence artificielle

Comment l’intelligence artificielle est-elle utilisée aujourd’hui ?

  • Les algorithmes très sophistiqués de Google

Vous avez tous déjà fait une recherche sur Google. Et bien ce moteur de recherche intègre de l’intelligence artificielle. Attention, un moteur de recherche n’utilise pas obligatoirement de l’intelligence artificielle. C’est un programme informatique qui va effectuer des recherches dans une base de données. Mais Google a ajouté de l’intelligence artificielle pour mieux répondre aux demandes des internautes. RankBrain, le système à base d’intelligence artificielle développé par Google, va analyser et interpréter les recherches inédites pour trouver des réponses pertinentes et notamment des pages web qui n’ont pas forcément les mêmes mots utilisés pour la recherche. Donc le moteur de recherche ne va pas “juste” chercher une page dans sa base de données qui correspond à un mot-clé donné, mais il va utiliser un module d’intelligence artificielle pour analyser la recherche et l’interpréter. Ici, la machine ne va donc pas juste traiter une information, elle va l’analyser et l’interpréter.

  • Siri : l’agent conversationnel

Qui ne connaît pas Siri ? L’assistant virtuel des iPhones est en fait un chatbot. Un chatbot, de “chat” (discuter) et “bot” (robot), est littéralement un robot qui parle. Le chatbot, ou agent conversationnel, est en fait un programme informatique qui simule une conversation en langage naturel (textuel ou vocal). Les chatbots ne vont pas juste détecter des mots-clés et composer des phrases à partir d’une base de données ; ils vont analyser le langage et prendre en compte le contexte pour répondre aux utilisateurs. Grâce au machine learning, les chatbots s’améliorent au fur et à mesure de leur utilisation. Ces agents conversationnels sont aujourd’hui utilisés sur messagerie instantanée (comme Hello Jam, Archibald ou encore Ask Mona) ou par les marques sur leurs sites comme la SNCF ou Orange.

  • Le marketing prédictif

Ces agents conversationnels sont souvent utilisés afin de répondre aux questions des utilisateurs et améliorer l’expérience client dans son parcours d’achat. D’autres plateformes vont plus loin et utilisent l’intelligence artificielle pour prédire les comportements des clients : c’est ce qu’on appelle le marketing prédictif. Ces plateformes utilisent des données pour analyser les comportements des clients et prospects afin de prédire leurs comportements d’achats. Ces prédictions permettent d’adapter les actions marketing et de proposer aux clients des produits ou services plus adaptés.

  • Les robots

Dernièrement, Sophia le robot a fait parlé d’elle car c’est le premier robot à avoir acquis une nationalité. Non vous ne rêvez pas. Vous n’êtes pas en train de regarder I, Robot ou Terminator, Sophia est un robot bien réel. D’ailleurs, elle ressemble étrangement aux humains ; son visage peut prendre une soixantaine d’expressions faciales ! Cet humanoïde est extrêmement intelligent et peut tenir une conversation avec des humains et même faire une conférence de presse seule !

Qu'est-ce que l'intelligence artificielle_image 1

Conférence au Web Summit : Will AI save us or destroy us avec les robots Sophia et Einstein

Intelligence artificielle versus intelligence humaine

L’intelligence artificielle est une avancée technologique qui a soulevé des peurs, des interrogations et des débats : l’intelligence artificielle est-elle en train de remplacer l’humain ? Est-elle même en train de détruire l’humanité ? Le programme AlphaGo par exemple a battu le champion du monde sud-coréen au jeu de go prouvant ainsi que la machine peut dépasser l’humain. Au-delà de dépasser l’intelligence et les compétences humaines dans certains domaines, l’intelligence artificielle peut aussi remplacer l’homme, en pratique, dans ses tâches et son travail.

Sophia le robot a abordé cette question lors de sa conférence au Web Summit : « Je sais que beaucoup craignent que les robots détruisent le monde ou prennent leurs emplois. Mais nous, robots, ne sommes pas conçus pour détruire. En revanche, c’est vrai que l’on va prendre vos emplois ». En effet, l’intelligence artificielle a remplacé les humains dans plusieurs secteurs, d’abord dans l’agriculture et l’industrie et elle est en train de se développer dans les services.

Est-ce mauvais que la machine remplace l’homme ? Il est à constater que cette peur n’est pas partagée par tous les pays. Au Japon par exemple, la population est vieillissante et le pays peine à trouver de la main d’oeuvre. Les machines intelligentes sont alors une opportunité considérable pour maintenir la productivité du pays. Selon son utilisation, l’intelligence artificielle peut être mise au service des humains. Dans la santé, l’intelligence artificielle a contribué à des avancées considérables avec par exemple les bras et jambes bioniques. Cependant, il est à préciser que l’homme garde, à ce jour, une spécificité par rapport à l’intelligence artificielle.

Les limites de l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle a un raisonnement logique qui prend en compte des critères logiques là où l’intelligence humaine est transversale et peut analyser des critères de nature différence. Il existe des éléments que le l’intelligence artificielle ne peut pas percevoir : comme les émotions, les subtilités du langage, l’intention, la motivation etc.  Le cerveau humain analyse quantitativement moins d’informations ; mais ces informations sont de natures différentes. L’humain peut alors résoudre un problème de manière beaucoup plus appropriée au contexte (et non pas de manière logique seulement). On peut citer l’exemple de la diplomatie où les enjeux dépassent le simple raisonnement logique et où des facteurs et des données transversales doivent être prises en compte.

Et c’est là toute la valeur-ajoutée de l’humain comparé à la machine. Les avancées technologiques et notamment l’intelligence artificielle permettent de faire des progrès considérables dans divers secteurs. Le fait que la machine remplace l’homme n’est pas une mauvaise chose : cela permet de libérer l’humain de tâches où il n’a pas forcément de valeur ajoutée. Il pourra ainsi utiliser ses compétences et son intelligence pour des tâches plus complexes. L’intelligence artificielle est indéniablement en train de changer le monde du travail. Et il est temps de repenser le rapport de l’homme au travail. Pourquoi travaillons nous ? Quel est le sens du travail ? Est-ce mauvais que l’Homme ne travaille pas de la même manière qu’il le fait aujourd’hui ? Si la machine remplace l’Homme sur certaines tâches, l’humain doit-il forcément effectuer des tâches plus complexes tout le temps ou peut-il se consacrer à d’autres activités et notamment des activités de loisirs ?