Reconversion professionnelle : ils ont osé !

Reconversion professionnelle : ils ont osé !

Publié le 20 avril 2020

Temps de lecture 9 minutes

Ils étaient peintre en bâtiment, microbiologiste, prof de maths, kiné, manager en restauration ou dans la grande distribution, vendeur, serveur, responsable marketing, travailleur social, cuisinier, téléconseiller, dessinateur industriel… et sont aujourd’hui développeurs web ou data analysts. La reconversion professionnelle, ce sont les Wilders qui en parlent le mieux !

Réflexion, passage à l’action, accompagnement, soutien de l’entourage : Armelle, Perrine, Morgan, Coralie C., Caroline, Josselyn, Aline, Antoine, Coralie R., Rémi, Laurent, Justine, Sébastien O., Leslie, Hélène, Sébastien P., Anthony, Jonathan, Guillaume, Thomas et Richard ont répondu aux questions que tu te poses probablement :)


Tu tournes en rond dans ton job actuel et tu ne te sens plus aussi motivé ? Tu as du mal à trouver un emploi dans ta branche ? Ils sont aussi passés par là, voici ce qui leur a donné envie de se reconvertir.

« Après 12 ans à exercer la même activité, j’avais besoin de changement ! » (Perrine, ancienne animatrice socioculturelle, promo Développeur - février 2018)

« Il y avait peu d'opportunités professionnelles dans ma branche. » (Armelle, ex microbiologiste, promo Data analyst - mars 2020)

« J’ai eu besoin de me tourner vers un métier moins physique et plus intellectuel. » (Aline, ex peintre en bâtiment et chef d’entreprise, promo Développeur web - mars 2020)

« Assez des boulots alimentaires, j'ai eu envie de faire quelque chose qui me fasse vibrer ! » (Rémi, ex manager en restauration, promo Développeur - février 2019)

« J’avais envie de nouveaux défis, d'apprendre à penser de façon agile, de me frotter à un métier technique. » (Hélène, ex responsable marketing, promo Développeur web de septembre 2019)

« Mon goût prononcé pour l'informatique et le web en général, mais ma santé (et l’envie de profiter de mes week-ends !) » (Guillaume, ex serveur, promo Développeur web - septembre 2019)

« La passion du code ! » (Jonathan, ex dessinateur projeteur industriel, promo Développeur web - septembre 2019)



Même si tu sais que tu veux te reconvertir, tu hésites et tu pèses le pour et le contre pendant des heures. Quel a été leur déclic pour passer à l’action ?

« Lorsque j'ai réalisé mon premier site web avec Joomla et tapé mes premières lignes de PHP, j'ai  compris que c'était ce que je voulais faire, du dev. Une problématique résolue de manière concrète avec un résultat tangible. » (Josselyn, ex responsable marketing, promo Développeur - septembre 2017)

« Un licenciement ! » (Coralie R., ex responsable de production dans un centre d’appels, promo Développeur web - septembre 2019)

« Un burn-out dans mon précédent travail, et en plus, probablement la crise de la trentaine ! » (Rémi)

« Un changement important dans mon précédent job concernant la direction prise par l'entreprise. » (Laurent, ex responsable d'un service qualité, promo Développeur web - septembre 2019)

« Suite à une réorganisation dans mon agence, le projet sur lequel je travaillais depuis un an a été arrêté. » (Sébastien P., ex chef de produit internet, promo Développeur - septembre 2016)

« La fin d’un énième CDD/mission d’intérim. » (Richard, ex agent administratif en mutuelle, promo Développeur - septembre 2018)


Un accompagnement spécifique peut te permettre d’y voir plus clair dans tes souhaits, tes aspirations, et les moyens à mettre en œuvre pour les réaliser. Ç’a été le cas pour quelques Wilders :

« J'ai fait un bilan de compétences à l’été 2019. C'est pendant ce bilan que j'ai commencé à m'orienter et à faire des recherches sur le métier de data analyst. » (Caroline, ex masseur-kinésithérapeute, promo Data analyst - mars 2020)

« Un entretien de motivation à l’APEC… qui a confirmé que ma motivation pour mon ancien job n'était pas au top ! » (Laurent)


Tous les Wilders s’accordent sur un point : l’un des premiers critères dans le choix de leur nouveau métier dans le secteur du numérique a été un marché de l’emploi très favorable. Opportunités, rémunération, possibilité d’évolution : autant de facteurs à prendre en compte dans le cadre d’une reconversion. Et quoi d’autre ? 

« J'aime le côté base de données à trier et analyser, et le fait de rendre les données parlantes grâce à des représentations graphiques. » (Caroline)

« Pour l'aspect concret du métier, et surtout, parce que c'est fun avec beaucoup de débouchés ! » (Josselyn)

« Ce métier m'attirait étant plus jeune, mais je n'avais pas les compétences d'après mes enseignants… Faux ! » (Rémi)

« Le secteur est porteur, mais il y a très peu de femmes. Et j’avais envie d'acquérir des compétences tech. » (Justine, ex chargée de mission marketing, promo Développeur web - mars 2020)

« Je m'intéresse à l'informatique depuis toute petite, aux différents rouages du web et à son fonctionnement. Je joue énormément et passe beaucoup de temps sur un ordi ou une console. » (Leslie, ex cuisinière, promo Développeur web - mars 2020)

« J'ai choisi le dev car c'est pour moi l'occasion de retrouver un métier qui allie créativité et technique. C'est un métier qui m'apportera beaucoup d'autonomie et de liberté pour créer et développer toutes les idées qui traversent mon esprit. » (Anthony, ex vendeur, promo Développeur web - mars 2020)

« C’est un métier qui évolue en permanence, et qui offre en plus la possibilité de travailler à l'étranger. » (Thomas, ex visual merchandiser, promo Développeur web - mars 2020)


Ta décision est prise, le moment est venu ! Une reconversion, c’est un grand saut dans l’inconnu. Et eux, avaient-ils la trouille au moment de se lancer ? C’est le moment d’avouer !

« Oui ! J’ai des responsabilités : un crédit pour ma maison, des enfants à charge... Mais j'aime ce genre de challenge ! » (Morgan, ex responsable de rayon dans la grande distribution, promo Data analyst - mars 2020)

« Pas du tout, j'étais excité comme lors de mon premier slow aux boums du collège ! » (Josselyn)

« La trouille, c’est clair ! Mais j'aime sortir régulièrement de ma zone de confort ! » (Aline)

« La trouille que faire du code toute la journée m’en dégoûte ! (spoiler : non) » (Antoine, ex travailleur social, promo Développeur web - septembre 2019)

« La trouille d'être trop nul, idiot ou vieux pour réussir ! » (Sébastien O., ex téléconseiller, promo Développeur web - septembre 2019)

« Pas de grosse trouille, le stress venait plus du "syndrome de l'imposteur"» (Sébastien P.)

« Mais complètement ! J'étais en contrat depuis 5 ans, dans une situation confortable : j'étais très bien dans mon boulot, j'étais dans une routine. Du coup, amorcer une reconversion pro, c’est briser cette situation : on se demande régulièrement si on fait le bon choix, si on va réussir, si on est capable... Par contre, dès que la formation est lancée et qu'on se rend compte qu'on est 30 personnes dans le même cas, toutes les craintes disparaissent. En résumé : c'est normal d'avoir peur mais faut pas en tenir compte ! » (Anthony)

« Carrément ! Et je l'ai toujours ! » (Thomas)


Tu te lances dans un projet qui va avoir un gros impact sur ta vie, il est donc naturel que tu en parles à ton entourage. Famille, amis… comment ont-ils réagi quand nos Wilders les ont informés de ce projet ?

« Très bien. Mon conjoint a été d'un très grand support et m'a encouragée pendant toute cette année de reconversion. » (Perrine)

« Cela dépend des générations : ceux qui ont travaillé 35 ans au même endroit n'ont pas trop compris ; les générations actuelles, davantage ! » (Laurent)

« Un peu d'incompréhension : "Pourquoi tu quittes un job bien payé pour recommencer une formation ?" » (Justine)

« Des interrogations sur l’opportunité de démissionner d'un CDI pour se lancer dans une formation payante, mais malgré tout ils ont eu confiance en cette décision bien réfléchie... même elle a été prise en quelques semaines seulement ! » (Sébastien P.)

« Fonce, my man ! » (Guillaume)

 

Le mot de la fin : un conseil à donner à ceux qui hésitent à se lancer ?

« Bien y réfléchir, ne pas avoir de regret, ne pas perdre de temps et OSER ! » (Armelle)

« Chacun sa route, chacun son destin, crois en ton instinct ;) » (Morgan)

« Bien réfléchir, parler à des personnes du métier et commencer à apprendre par soi-même avant de se lancer pour être sûr que le métier va nous plaire. » (Coralie)

« Il ne faut pas attendre un point de non retour dans sa pratique professionnelle avant de commencer à s'ouvrir à l'idée d'une reconversion. L'idée d'une reconversion doit faire son chemin avant que l'on puisse réellement l'envisager. Et lorsqu'on se sent prêt, il ne faut pas hésiter ! » (Caroline)

« Ne pas hésiter ! Mais commencer à chercher un peu sur le web et à pratiquer avant pour être sûr ! » (Josselyn)

« Outre la prise de risque, la reconversion peut être également vue comme l’opportunité de faire souffler un vent de fraîcheur sur sa vie et les habitudes solidement enracinées qui empêchent de découvrir de nouvelles choses/connaissances/personnalités... » (Antoine)

« La vie est trop courte pour faire un boulot de m***, lancez-vous : tout ce que vous avez à perdre c'est de rencontrer une équipe géniale et d'apprendre à voir le monde autrement ! » (Rémi)

« Ecouter sa petite voix intérieure ! ;) » (Justine)

« Se renseigner, tester, se questionner, pousser les recherches et sauter le pas ! » (Leslie)

« C'est dur, faut pas se le cacher, faut s'accrocher, mais ça en vaut la peine ! Jusqu'au moment où il y a un déclic et tout devient plus clair. C'est un métier passionnant, toujours en mouvement, toujours différent ! » (Sébastien P.)

« Si ça vous fait envie et si ça vous motive pour vous lever le matin, il faut surtout pas hésiter : faites le nécessaire pour que votre projet se réalise ! » (Anthony)

« Foncez, ça vaut le coup, je m'éclate ! (Bon, à condition d'être un minimum patient :) » (Guillaume)

« GOOOOOOOOOO ! » (Richard)