Des élèves de la Wild Code School en stage à Enedis.png

Des élèves de la Wild Code School en stage à Enedis

Publié le 18 décembre 2017

Temps de lecture 3 minutes

Enedis, opérateur du réseau d’électricité en France, est un partenaire historique de la Wild Code School depuis sa création. En juin dernier, les deux entreprises signaient une nouvelle convention de partenariat dans le but de créer des jeux éducatifs pour enfants. Suite à ce projet, la DSI nationale d’Enedis a recruté 2 élèves de la Wild Code School La Loupe en stage de fin de formation, Emmanuel Jousselin et Cendrine Buisson. Nous nous sommes entretenus avec eux et avec Marc de Possesse, Chef de département innovation à la DSI d'Enedis, pour avoir un retour d’expérience.

Entretien avec Marc de Possesse :

Comment s’est passé l’intégration des Wilders ?

Les stagiaires sont devenus opérationnels très rapidement. Les deux avaient déjà une première expérience en entreprise et c’est super ! Leur intégration dans les équipes a donc été simple et rapide. En général les stagiaires mettent du temps à monter en compétences techniques. Alors que là, les Wilders ont déjà la technique prête. Ils doivent juste comprendre l'entreprise et l'environnement ; la prise en main des fonctions techniques s’est faite facilement. Et par ailleurs, ils sont très autonomes. Nous sommes donc très satisfaits des Wilders.

Sur quels projets travaillent-ils ?

Cendrine travaille sur des démonstrateurs smart grids. Ce sont des Systèmes Électriques Intelligents. Les smart grids sont des démonstrateurs intégrés au sein des sites de production dans les infrastructures réseau et chez les consommateurs dans le but d’optimiser le réseau d’électricité. Il existe des équipements qui font la régulation de tension, mais les smart grids permettent d’ajouter de la flexibilité dans la conduite du réseau et d’éviter les chocs de tension.

Emmanuel quant à lui travaille sur Cap Santé. C’est un projet d’objets connectés. On utilise des capteurs sur les casques d’agents terrains. Les capteurs enregistrent les mouvements et inflexions des agents. Ces données aident les managers d’équipes à prendre des mesures pour soulager la pénibilité du travail des agents sur le terrain. Emmanuel travaille sur l’application qui permet de récupérer les données.

Témoignages des élèves :

Les deux élèves sont issus de la promotion de février 2017 du campus de La Loupe. Ils n’avaient (presque) jamais codé avant de rejoindre l’école. Cendrine, 24 ans, a eu une initiation au code avec des modules HTML/CSS lors de ses études en graphisme. Une fois son diplôme en poche, elle a rejoint la Wild Code School pour apprendre à coder. Cendrine aimerait pouvoir combiner par la suite ses deux passions : le graphisme et le code. Emmanuel quant à lui n’avait jamais touché au code avant de découvrir la Wild Code School. Il avait travaillé à la Poste et en tant que téléconseiller. À 31 ans, il a décidé de faire une reconversion professionnelle et d’apprendre un métier d’avenir : développeur web.

Emmanuel : Le stage à Enedis se passe très bien. Au départ, c’était difficile de prendre en main un nouveau langage (JAVA) mais on m’a laissé le temps de m’adapter. J’ai appris beaucoup de choses ! Et le projet Cap Santé est très intéressant.

Cendrine : C’est intense de travailler avec un nouveau langage, mais il y a des choses qui se ressemblent. Et je suis entourée de développeurs seniors qui peuvent m’aider dans ce que je fais. Par ailleurs, le cadre de travail à Enedis est exceptionnel. J’ai fait d’autres stages dans le passé et il n’y avait pas toujours cette ambiance agréable !

Pour en savoir plus sur comment recruter un de nos élèves (stage ou emploi), rendez-vous sur notre platefome de recrutement.