1_ BLOG.png

La Nantes Digital Week

Publié le 25 septembre 2019

Temps de lecture 4 minutes

Du 12 au 22 septembre 2019 se déroulait à Nantes, la 6 édition de la Nantes Digital Week, festival de rentrée très attendu par les acteurs du numérique mais également par le grand public. 

Au programme, une centaine d’événements très variés : conférences, ateliers, expériences immersives, expositions, tables rondes adressées aux professionnels comme au grand public.

Wild Code School Nantes a participé en tant que contributrice à cette édition mais on y est aussi allé pour pouvoir vous faire découvrir certains des événements qui s'y déroulaient.


Pour entrer dans le vif du sujet !

Le Festival Scopitone qui mêle art numérique et musique électronique propose notamment des workshops et tables rondes dans le cadre des Rendez-vous du Labo

Animée par Mathieu Brand, Usbek & Rica, la table ronde “La tech a-t-elle un avenir?” nous a permis de rencontrer 3 invités engagés pour répondre à cette question vaste question un brin provocatrice. 

Florent Boissonnet, membre de l'Association Française Transhumaniste nous invite à dépasser nos limites biologiques par le transhumanisme.

Thanh Nghiem, chercheuse et conceptrice de projets de développement soutenable nous propose de nous servir de l’intelligence collective pour rendre la tech accessible et soutenable.

Gauthier Roussilhe, designer pour la transition écologique, nous incite à changer radicalement nos habitudes, pour lui, l’avenir c’est la lowtech.

Moment passionnant et riche en propositions pour lancer des débats ! Je vous invite à aller regarder de plus près les projets des 2 speakers.



Pour comprendre le secteur

La Wild Code School s’est associée au cabinet de recrutement spécialisé dans l’IT  Externatic pour animer la table ronde “Travailler dans le numérique : à bas les clichés !”. Devant un public mixte et très attentif, les 3 invitées ont partagé leurs expertises sur le marché de l’emploi dans le secteur du numérique.

Les témoignages sans langue de bois d'Aurore Hamon (directrice de production chez IDIX), Sabrina Blanchet (consultante en recrutement) et Emilie Le Bihan (développeuse web chez Smile) ont permis de déconstruire des clichés notamment sur les salaires, la mixité, l’ouverture des entreprises aux profils en reconversion ou encore la valorisation des soft skills. 

Etre une femme de 40 ans et vouloir commencer une carrière dans le numérique, c’est possible !!

Pour aller plus loin




Pour passer à l’action !

Nous avons participé à l’atelier d’initiation au code “A quoi ça sert de coder?” animé par François Doussin, développeur web, à la Médiathèque Jacques Demy qui a inauguré il y a quelques mois son salon numérique. 

Les 20 participants âgés de 17 à 60 ans ont découvert les dessous du code informatique grâce à des outils simples, à portée de tous comme Codepen puis se sont amusé à créer eux même des animations avec Scratch.




Notre coup de coeur : le Forum Tech4good

Grande nouveauté de cette édition : le Forum Tech4good organisé par Miranda Hobbs chef de projet à La Cantine avait pour ambition de montrer que la technologie peut se mettre au service de projets à impact social et environnemental. Pari réussi ! Le forum a rassemblé un beau panel d’entreprises estampillées civitech, greentech, handitech ou encore medtech représentées par des personnes engagées et motivées qui innovent dans la “tech” pour le “good”!

En parallèle des stands, plusieurs conférences se sont succédées invitant les participants à s’interroger sur les ambitions, les réussite set les challenges de l’innovation technologique au service de l’intérêt général.

A l’heure où l’on s’interroge beaucoup sur les bienfaits de l’IA (intelligence artificielle), la table ronde “IA for good : quelles mises en pratiques?” qui rassemblait chercheurs, médecins et ingénieurs informatique avait toute sa place. Grâce à l’animation hors pair de Laurent Maury, CEO Smart Macadam, les invités ont vulgarisé leurs travaux de recherches. Cela a permis de comprendre tous les enjeux de l’IA utilisée comme outil pour affiner et personnaliser les prises en charges et les suivis des patients.





Le + de cette édition: 

OSEDEA, l’agence digitale québécoise implantée depuis peu à Nantes, a organisé une soirée Code in the Dark à laquelle deux Wilders ont participé, Aurélia Roumesy (en stage chez Osedea) et Axel Redois (en formation). 

Code in the Dark est une compétition d’intégration Web unique où les participants codent au milieu de machines à fumée et de lasers ! Les participants ont 15 minutes pour reproduire une capture d’écran provenant d’une page Web en se limitant au code HTML et CSS avec un défi : la prévisualisation est interdite ;)

Bravo à Axel, wilder nantais semi-finaliste de cette édition !




Conclusion

La 6ème édition de la Nantes Digitale Week a rempli ses promesses en proposant une grande variété d’événements, en invitants des speakers de qualité et en restant ouverte à tous les publics. 

Vivement l’année prochaine !