Demande, job, salaire Métier Analyste cybersécurité



A quoi ressemble le métier d'analyste cybersécurité ? Quel est son rôle, sa position dans l'entreprise, son salaire et son quotidien ? La Wild Code School te propose un aperçu du métier d'analyste cybersécurité au sein du secteur numérique.

La demande sur le marché

C’est en allant à la rencontre d’entreprises partenaires que la Wild Code School a identifié le profil d'analyste cybersécurité comme un enjeu prioritaire sur le marché de l’emploi.

Aujourd'hui, on parle de 6 000 postes en cybersécurité qui ne sont pas pourvus en France. 

Les métiers de la cybersécurité gardent l’image d’un haut niveau de technicité, réservés aux parcours ingénieurs et à forte composante mathématique. Ces métiers se sont aujourd’hui diversifiés et il existe des besoins de recrutement à tous les niveaux, offrant ainsi des parcours de carrière intéressants.


Le métier d'Analyste cybersécurité 

Son rôle est de détecter tous les incidents de sécurité qui surviennent sur un système d'exploitation, les analyser et les décortiquer jusqu'à comprendre la source de l'infection.

D'autres machines (serveurs et ordinateurs des collaborateurs) ont-elles été compromises ? Est-ce que d'autres comptes utilisateurs ont été touchés ?

L’analyste cybersécurité est le garant et le gardien de l’intégrité et de la confidentialité des données informatiques de l’entreprise.


Le salaire d'un Analyste cybersécurité

En sortie d’école, avec un bac + 5 en sécurité informatique, cela va de 42 K à 60 K.


    Parlez-vous cybersécurité ? Les termes à connaître

    • SOC : le Security Operation Center — ou centre opérationnel de sécurité en français — est un centre qui prend en charge la supervision des systèmes d’information au sein des entreprises afin de les prémunir contre des cyberattaques. Concrètement, c’est cette pièce qui comporte plein d’écrans pour surveiller toute l’activité informatique de l’entreprise. 

    • SIEM : c’est l’acronyme de Security Information and Event Management. C’est un système qui fournit une vue complète de la sécurité informatique d'une entreprise. Il s’agit de la suite logicielle qu’utilise le SOC.

    • Forensique : “la science forensique, ou la forensique, regroupe l'ensemble des différentes méthodes d'analyse fondées sur les sciences (chimie, physique, biologie, neurosciences, informatique, mathématique, imagerie, statistique) afin de servir au travail d'investigation de manière large” - définition de Wikipédia. Ici, elle concerne la recherche de preuves de piratage. 

    • Honey pot : on peut traduire littéralement par “pot de miel”. Ce sont des serveurs volontairement vulnérables qui sont placés exprès pour attirer les pirates informatiques. Ils ont beaucoup moins de sécurité que les autres. Le but est qu’il y ait une ou plusieurs personnes qui le surveillent pour détecter les attaques que subit ce serveur. Cela permet de s’assurer que les règles de détections sont bien faites, mais ça permet aussi de détecter les nouvelles attaques.

    • Compromis : en informatique, c’est un synonyme de “piraté”. Cela signifie que l’intégrité et la confidentialité des données ne sont plus garanties.

    • IOC est le sigle de Indicator of Compromise, traduit de l'anglais en “Indicateur de Compromission”. C’est une preuve de piratage.

    Guide métier

    Télécharger le guide métier

    Les formations vers ce metier Explore

    Analyste cybersécurité

    Product_manager.png 5 mois 700 h Full time
    • #Audit
    • #Test
    • #SI
    Découvrir plus