1_ BLOG (8).png

Jeune maman, anciennement vendeuse, Solène s'épanouit désormais dans sa nouvelle vie de développeuse web

Publié le 15 novembre 2019

Temps de lecture 6 minutes

Solène Mahaut a toujours travaillé dans la vente. Lorsqu'elle devient maman, elle fait une pause et revient sur le marché du travail à la recherche d'un métier qui lui permettra de s'épanouir professionnellement. 

C'est ainsi qu'elle intègre la Wild Code School de Paris. Elle travaille aujourd'hui comme développeuse web et ne regrette pas son virage à 180°. 
Elle nous raconte...


Mon parcours ?

J'ai fait beaucoup de jobs "alimentaires" avec un total de 10 ans dans la vente. J'ai commencé comme serveuse, ensuite boulangère, puis vendeuse prêt-à-porter, puis vendeuse électroménager chez Darty et ma dernière mission était de représenter Dyson en tant que vendeuse experte.

 

Ce qui a motivé ma reconversion professionnelle c'est...

Je suis devenue maman et j'ai passé la première année avec mon bébé à la maison. Lorsqu'il a été question de retourner travailler ça me semblait impossible de renouer avec ces métiers contraignants, peu épanouissants (pour moi) et dont j'avais vraiment fait le tour. J’espérais pouvoir faire un virage à 180 degrés, c'était risqué mais la volonté de m'accomplir professionnellement m'a réellement servi de tremplin. Je voulais devenir fière de mon métier.

 

Pourquoi choisir une reconversion dans le domaine numérique ?

J'ai choisi cette branche parce que j'avais un attrait naturel pour l'informatique. Mon père était ingénieur informaticien et j'ai donc toujours baigné dans les ordis. Pour jouer, écrire, créer, m'informer.. La seule chose que je ne savais pas faire, c'était coder. J'étais curieuse de savoir comment les choses fonctionnent derrière l'apparence. J'ai toujours eu ce besoin de créer, de résoudre des problèmes, et d'aider. Avec le métier de développeuse web on peut clairement réunir ces 3 aspects dans chaque mission et je trouve ça très gratifiant.

J'ai suivi la formation développeur web et web mobile sur la session de Février à Juillet 2019 sur le campus de Paris (spoiler: c'est la meilleure promo de tous les temps <3 )

 L’apprentissage hybride était vraiment la formule qui m'a fait accrocher. Je viens d'un parcours d'échec scolaire, avec des troubles de l'attention, il faut se rendre à l'évidence :  des heures entières de cours théoriques ne m'auraient jamais tenu en haleine. Il me fallait une école ou je pouvais expérimenter. Apprendre en faisant parce que c'est le meilleur moyen de comprendre ce que l'on fait, pourquoi et comment. Le rythme des 3 projets de la Wild Code School était aussi un atout, avec mon parcours je savais que les projets menés a l'école seraient de vrais atouts pour créer du lien avec mes futurs recruteurs. Ça justifie d'une certaine expérience et maîtrise qui rassure.

Et les valeurs portées par l'école avaient du sens pour moi. C'était capital de trouver un endroit bienveillant et en même temps exigeant qui me permettrait d'être moi même sans mettre les élèves en compétition entre eux. Je voulais être libre de venir apprendre comme j'étais sans avoir besoin de me conformer à la norme, sans la pression de niveau etc...

 

Et après la Wild Code School, qu'est-ce que j'ai fait ?

Je travaille actuellement chez Monsieur Guiz, une agence de conseil spécialisée en Product Management. Pour le coté Frontend, je développe une plateforme en lien avec la communauté WeLoveProduct! qui sera une base de connaissance sur le Product Management. Je fais parfois de la maintenance sur le site de l'agence ou le blog. Je met en place quelques tâches d'automatisation du côté RH ou communication. Et pour le côté Backend, je crée une base de données pour développer une application de Quizz en ligne. 

Le but final ? S’entraîner pour passer la certification PSM (Professional Scrum Master) / PSPO (Professional Scrum Product Owner)

 

Mon "Dream Job" ?

Pour l'instant j'aimerais venir à bout de ces deux beaux projets dont le sujet me passionne. Pour la suite, je n'ai pas encore de vision long terme. Mon intérêt pour le métier de Product Owner/Manager me mènera peut-être à essayer différentes choses. Pour l'instant j'envisage quand même de pouvoir développer quelques solutions utiles et il m'est impensable de trouver un poste pour une entreprise dont les valeurs et l'ambition ne me correspondent pas, aussi je pense que l'avenir se construira au fil de l'eau.


 Si je pouvais parler à mon "moi" d'avant la formation, je lui dirais :

Je lui conseillerais d'avoir des fondations (perso) bien solides avant de se lancer dans une aventure de 5 mois si intensive et passionnante qu'on en dort plus et qui nous fait changer l'ordre de nos priorités. Je lui dirais "oublie tous tes doutes sur tes capacités, essaye et avise" parce que j'ai perdu énormément de temps à douter, sombrer et remonter la pente sur les derniers mois. Mon dernier conseil serait quand même d'ordre émotionnel : Profite-en chaque jour, même les plus durs. C'est une occasion de vivre une aventure folle, humaine et mouvementée dont le cadre est tellement unique que tu ne retrouveras jamais ça nulle part.

 

Le mot de la fin

Merci d'accueillir tous ces profils atypiques qui n'ont parfois pas la chance de trouver un endroit leur permettant de s'accomplir en restant eux-mêmes. Cette formation a changé ma vie sur tous les plans, c'était le virage à 180 degrés que j'étais venue chercher et j'en espérais pas autant !

Merci aussi à Abdou et Thomas qui ont été des formateurs aussi brillants que prévenants. Tant pour la transmission du code que pour l'accompagnement dans la reconversion. La part humaine de l'aventure est conséquente et c'était important d'avoir des formateurs investis dans notre réussite. Sans eux, j'aurais perdu confiance des dizaines de fois.  En étant très impliqués dans nos parcours ils ont participé à créer un réel sentiment d'appartenance et même après la fin de ma formation on garde un super lien.


Voir le profil LinkedIn de Solène