La Wild Code School s’associe à la Social Cup 2019 pour accélérer l’entrepreneuriat social étudiant

La Wild Code School s’associe à la Social Cup 2019 pour accélérer l’entrepreneuriat social étudiant

Publié le 14 octobre 2019

Temps de lecture 2 minutes

Pour 60% des moins de 30 ans, créer une entreprise, c’est se donner les moyens de “faire bouger le monde”, indique une étude du réseau France active publiée en avril.

Entreprendre autrement, à des fins sociales, sociétales ou environnementales, au cœur d'une gouvernance participative: de plus en plus d'entrepreneurs adhèrent à cette vision porteuse de sens. 

Les barrières à la création d’entreprises sociales sont élevées

Très peu de structures interviennent durant les phases d’émergence et d’amorçage. 

Depuis 2014, la Social Cup permet l’émergence de nouvelles pépites de l’entrepreneuriat social, mais aussi l’outillage de jeunes qui osent se projeter dans la création d’un projet à impact social ou environnemental. 

Fondée par Make Sense, KissKissBankBank et la Banque postale, en partenariat avec GRDF, cette coupe de France de l’entrepreneuriat social pour les jeunes de 18 à 30 ans propose un programme de six mois mixant interventions, journées immersives et compétition nationale. 

De son côté, la Wild Code School et ses élèves oeuvrent depuis longtemps auprès d’entrepreneurs engagés en soutenant et développant des projets tels que comparateuragricole.com, Coiff in the street, ou encore La Cocotte solidaire

C’est donc naturellement que notre école et Make Sense se sont associés pour cette sixième édition de la Social Cup. À Marseille, Paris, Nantes, Lille, Lyon, Bordeaux, Toulouse et Strasbourg, les équipes de la Wild Code School participeront aux jurés qui auront lieu en décembre, et permettront de sélectionner les 12 porteurs de projets régionaux qui iront défendre leur idée lors de la Battle Finale nationale du 6 février 2020. 

Les élèves de l’école contribueront au lancement des entrepreneurs les plus prometteurs en développant gratuitement un prototype (“proof of concept”) de leur projet lors de la session de formation qui débutera en mars 2020.


L’an dernier, c’est le projet Tigoun, lancé par Enki Barache et Gauthier Perrin et proposant des sacs de conservation du riz permettant d’améliorer les revenus des producteurs du pays du Sud, qui a remporté la compétition, face à 156 autres équipes. 

Espérons donc que la nouvelle promotion de cette Social Cup sera porteuse de projets tout aussi innovants, impactants, et si possible Wild!