Kadri "La liberté et la flexibilité offertes par le secteur de la tech m’ont attiré vers une formation pour devenir développeuse web"

Publié le 16 juin 2020

Temps de lecture 4 minutes

Kadri Järvpõld est diplômée d’histoire en Estonie. En 2014, après une année de volontariat en Allemagne, elle décide de s'installer au Portugal, où elle découvre le secteur du e-sport. Kadri est aujourd’hui e-sport manager à Lisbonne, un métier exigeant mais qu’elle apprécie et grâce auquel elle a pu découvrir le développement web. Intéressée par ce secteur, Kadri a décidé de franchir le pas et de se lancer dans une formation tout en continuant à travailler. Elle a choisi la Wild Code School, où elle suit une formation de cinq mois à temps partiel pour devenir développeur web front-end. 

Dans cette interview, Kadri nous raconte comment se passe l’apprentissage en période de confinement, de quelle manière elle jongle entre son emploi à temps plein et sa formation, et nous partage sa vision du monde de l'e-sport.

Pourquoi vous êtes-vous intéressée au développement web ?

L'un des premiers projets clients que j'ai eu à réaliser dans mon poste actuel a été la création d'un site permettant à des joueurs de proposer des évènements à l’échelle locale. Ainsi, vous pouvez vous rendre dans un bar ou un café proche de chez vous et y organiser un jeu avec d'autres joueurs de votre région. Nous avons créé le service de A à Z - depuis l’idée jusqu’à la construction du site web - c'était un projet d’envergure.

Travailler en étroite collaboration avec les développeurs du site a été une expérience formidable. Cela a impliqué l'utilisation de méthodes de travail agiles, un travail d’équipe sur la conception, la collecte de témoignages d'utilisateurs, des tests : tout cela m'a beaucoup plu. Les aspects techniques étaient nouveaux pour moi et m’ont vraiment intéressés : j'avais envie d'en apprendre plus ! Poussée par cette envie, j'ai étudié les possibilités qui s’offraient à moi et ai décidé d’opter pour une solution qui me permettrait de me former tout en continuant à travailler.

Pourquoi avez-vous choisi de rejoindre la Wild Code School ?

J'ai vraiment pris mon temps pour évaluer toutes les possibilités et j'ai lu beaucoup d’avis d’anciens élèves. J'ai également dû prendre en compte les coûts impliqués, car certaines formations nécessitent un investissement considérable. Puis, j'ai trouvé la Wild Code School qui offrait une formation de développeur web front-end à temps partiel, en ligne et à un tarif abordable : cela  m’a semblé bien adapté à mon projet.

Comment vous sentez-vous dans cette formation ? Comment vivez-vous l'apprentissage à distance ?

Tout se passe très bien jusqu'à présent. La formation est axée sur la pratique ce qui correspond bien à mes attentes. Les formateurs sont très à l’écoute et prennent vraiment le temps de vous aider si vous avez besoin de soutien. Dans ma classe, les étudiants viennent de toute l'Europe ce qui apporte une richesse culturelle incroyable. Nous utilisons aussi différents outils (visio, chat, gestion de projet …) qui rendent la communication fluide et le travail en équipe efficace. 

Par ailleurs, je me rends compte à quel point le développement web permet de construire des choses tangibles comme un site web ou une application : le code permet réellement de rendre les choses concrètes.

En bref, je suis très heureuse et je sais que j’ai pris la bonne décision.

Est-il difficile de cumuler votre emploi à temps plein avec la formation ? 

Mon travail peut être parfois stressant, parce que tout se passe en temps réel et qu'il faut réagir immédiatement. Mais en même temps, il y a aussi des moments où vous pouvez prendre le temps de vous organiser pour développer de nouvelles stratégies et projets sur lesquels travailler.

Il y a aussi des périodes pendant lesquelles je dois être disponible pour travailler le soir ou le week-end. Au début du confinement, par exemple, le travail était extrêmement chargé car il y a eu une forte augmentation du nombre de joueurs qui organisaient des tournois et des compétitions. Mais, dans l'ensemble, j'ai la chance d'avoir des horaires de travail flexibles, qui me permettent de prendre le temps d'assister à mes cours et de combiner mon emploi et ma formation. 

Quels sont vos perspectives ? Comment envisagez-vous votre évolution de carrière ?

Mon objectif principal est d’abord d’acquérir de l'expérience en tant que développeuse web. La liberté et la flexibilité offertes par le secteur de la tech m’ont, par ailleurs, fortement attirées. Je pense que le domaine propose de nombreuses opportunités que je suis bien déterminée à explorer pour faire évoluer ma carrière. 


Comme Kadri, vous aussi sautez le pas de la reconversion

Découvrez le profil d'autres femmes reconverties dans la tech